1 min de lecture Faits divers

Enfant mort dans une colonie : "Pourquoi lui?", demande le maire de Villeneuve-le-Roi

RÉACTION - Le maire du village où était originaire l'enfant de 8 ans mort dans une colonie de vacances ne comprend pas pourquoi un seul des jeunes a été mortellement touché.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Le maire de Villeneuve-le-Roi s'est rendu à Ascou, où un petit enfant de 8 ans est mort dans une colonie de vacances Crédit Image : AFP PHOTO / RAYMOND ROIG | Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Isson Journaliste RTL

"C'est épouvantable... 140 enfants, pourquoi un seul, pourquoi lui ?", s'est demandé Didier Gonzales, le maire de Villeneuve-le-Roi, d'où était originaire le petit enfant décédé dans une colonie de vacances à Ascou dans les Pyrénées. 

Didier Gonzales a rencontré le personnel encadrant de la colonie. Tous sont très choqués. "On ne peut pas se faire à un tel événement, et que cela se termine dans des conditions pareilles", a déclaré l'élu du Val-de-Marne.

Un drame encore inexpliqué

Âgé de 8 ans, le garçon a succombé à "une infection digestive aiguë", a indiqué le procureur de Foix (Ariège) ce jeudi 10 juillet. L'une des hypothèses concerne la qualité de l'eau distribuée dans le chalet Saint-Bernard qui accueillait les enfants. Celle-ci a été déclarée impropre à la consommation pour les personnes sensibles.

Les pensionnaires ont désormais "la consigne de ne pas boire cette eau", explique à RTL le maire d'Ascou, qui assure qu'ils boivent de l'eau en bouteille à présent.

À lire aussi
Des policiers et ambulances devant la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019. faits divers
Les infos de 6h30 - Attaque de la Préfecture : la piste du "loup solitaire" privilégiée

Cependant, toutes les hypothèses restent encore ouvertes pour expliquer ce drame. Après une dernière nuit dans les Pyrénées, les enfants sont attendus à Villeneuve-le-Roi ce vendredi 11 juillet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Ariège
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants