1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Enfant décédé aux urgences : "Pas de problème de prise en charge", selon l'hôpital
2 min de lecture

Enfant décédé aux urgences : "Pas de problème de prise en charge", selon l'hôpital

L'hôpital de Saint-Denis où un enfant de 10 ans est décédé dimanche au service des urgences réfute tout manquement dans la prise en charge du patient.

Vue réalisée le 26 juin 2008 à Paris d'un couloir du service des urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine. (Photo d'illustration)
Vue réalisée le 26 juin 2008 à Paris d'un couloir du service des urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine. (Photo d'illustration)
Crédit : AFP / MEHDI FEDOUACH
Sina Mir

Une enquête pour homicide involontaire est ouverte pour savoir s'il y eu négligence dans la mort d'un petit garçon de 10 ans. Zacharie est décédé dimanche 3 août au matin l'hôpital Delafontaine, à Saint-Denis.  

Selon la mère de la victime, la prise en charge n'a pas été à la hauteur. Ni les pompiers, ni le Samu ne se sont déplacé, d'après ce qu'elle affirme. 

"Ils m'ont demandé le nom des médicaments que je donne à mon enfant. Ils m'ont dit qu'il n'y avait pas d'urgence, alors que je leur avais raconté que mon enfant ne mangeait plus depuis samedi. Ils m'ont dit ensuite, de l'emmener à l'hôpital", raconte-t-elle. 

Trois heures d'attente

"Il n'est jamais entré dans le bloc. Il a attendu de 5h10 à jusqu'à 8h45. Je vous assure que je n'en veux à personne mais la seule chose que je demande, c'est que dans un pays développé, pourquoi tuer un enfant ? Pourquoi les pompiers ne sont pas venus", déplore la mère. 

À écouter aussi

La ministre de la santé Marisol Touraine demande également une enquête à l'agence régionale de santé pour établir "dans les plus brefs délais les circonstances exactes du décès de l'enfant". Face au flot de critique et d'accusation dans ce dossier l'établissement a organisé en urgence une conférence de presse ce jeudi 7 août. 

Un décès inattendu selon l'hôpital

Les conclusions de l'enquête interne sont claires. Il n'y a "pas eu de souci de prise en charge médicale ou de problème organisationnelle" a martelé le visage grave, le directeur adjoint de l’hôpital de Saint-Denis. 

Un message répété par son collègue le Docteur Simon Escoda responsable des urgences pédiatriques. "Il s'agit d'un décès brutal et inattendu. C'est pour cela que nous avons fait une demande d'autopsie, que la famille a accepté", explique-t-il.

Deux autopsies prévues

Les premières conclusions de l'examen révèle une mort par arrêt cardiaque. A-t-elle était entraînée par l'usage d'un produit anesthésiant inappropriée, par un mauvais diagnostic ou une complication soudaine après trois heures d'attente. Les hypothèses restent nombreuses.

C'est pour cela que le parquet de Bobigny a mandaté une deuxième autopsie indépendante pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame, elle devrait rendre ses conclusions d'ici une à deux semaines.

À écouter

Enfant décédé aux urgences : "Pourquoi les pompiers ne sont pas venus", demande la mère
00:02:40
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/