2 min de lecture Faits divers

Enfant décédé aux urgences : ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire

INFO RTL - Le parquet de Bobigny a demandé une deuxième autopsie de Zacharie, le petit garçon de dix ans décédé dans un hôpital de Seine-Saint-Denis. Sa mère accuse les services de secours de ne pas s'être déplacés.

Vue réalisée le 26 juin 2008 à Paris d'un couloir du service des urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine. (Photo d'illustration)
Vue réalisée le 26 juin 2008 à Paris d'un couloir du service des urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine. (Photo d'illustration) Crédit : AFP / MEHDI FEDOUACH
Sina Mir Journaliste RTL

Le parquet de Bobigny vient d'ouvrir une information judiciaire pour homicide involontaire après le décès de Zacharie, un garçon de dix ans, aux urgences de l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis.

Sa famille accuse les secours d'avoir refusé de se rendre dans son quartier d'Orgemont, à Épinay-sur-Seine. Le parquet demande également à ce qu'une seconde autopsie soit réalisée.

La famille accuse les pompiers et les taxis de ne s'être pas déplacé

Monique, la mère du petit Zacharie affirme que ni le Samu, ni les pompiers ne se sont déplacés. Son fils a souffrait de maux de ventre depuis 48 heures. Monique l'avait déjà emmené consulter un médecin, sans amélioration. Elle se décide alors, dimanche soir, à appeler les secours en urgence.

À lire aussi
Patrick Dils, le 19 mai 2007 justice
Procès Francis Heaulme : Patrick Dils bousculé par les questions des avocats

"Le pompier m'a dit 'Madame, ce n'est pas urgent', et je lui ai répondu 'un enfant de dix ans qui ne mange pas depuis samedi, ce n'est pas urgent ?'. Il m'a dit de l'amener à l'hôpital. J'ai appelé un taxi qui m'a dit qu'il ne pouvait pas venir, parce qu'à cette heure là il risquait d'être agressé, raconte Monique. Je n'en veux à personne, mais je veux comprendre. Pourquoi les pompiers ne sont pas venus ?", demande-t-elle, sous le choc.

La mère n'aurait pas précisé qu'elle avait besoin d'un moyen de transport

Les services de secours du département ont réécouté l'enregistrement de l'appel. Comme lors de la consultation chez le médecin le vendredi, les symptômes décrits par la mère n'alertent pas les services. L'enfant, sous traitement, ne semble pas avoir besoin d'un transport médicalisé d'urgence. 

Il est par contre demandé à la famille qu'il soit amené à l'hôpital. La mère du jeune garçon n'aurait alors pas précisé, dans la panique, qu'elle avait besoin d'un moyen de transport et n'aurait pas rappelé après avoir échoué à commander un taxi. 

Le délai d'attente à l'hôpital visé

Mais la prise en charge de Zacharie à l'hôpital pose également question : pourquoi attendre trois heures pour une opération de l'appendicite après diagnostic ? 

Le parquet a demandé une contre-autopsie judiciaire, après celle pratiquée hier à l'hôpital.

>
Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de la mort d'un jeune garçon, arrivé trop tard à l'hôpital Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Seine-Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773626423
Enfant décédé aux urgences : ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire
Enfant décédé aux urgences : ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire
INFO RTL - Le parquet de Bobigny a demandé une deuxième autopsie de Zacharie, le petit garçon de dix ans décédé dans un hôpital de Seine-Saint-Denis. Sa mère accuse les services de secours de ne pas s'être déplacés.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/enfant-decede-aux-urgences-ouverture-d-une-information-judiciaire-7773626423
2014-08-07 12:14:00
http://media.rtl.fr/cache/pMzdHZLuPE0JtD8oeSmg0g/330v220-2/online/image/2014/0312/7770391617_vue-realisee-le-26-juin-2008-a-paris-d-un-couloir-du-service-des-urgences-de-l-hopital-parisien-saint-antoine-photo-d-illustration.jpg