1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Double meurtre d'Échirolles : trois des douze accusés se mettent en scène sur Facebook
1 min de lecture

Double meurtre d'Échirolles : trois des douze accusés se mettent en scène sur Facebook

Si le procès des douze accusés dans le lynchage de Sofiane et Kevin se fera à huis clos, trois d'entre eux s'exhibaient régulièrement sur Facebook, revendiquant notamment leur violence.

Marche silencieuse en hommage aux deux victimes, à Echirolles le 2 octobre 2012.
Marche silencieuse en hommage aux deux victimes, à Echirolles le 2 octobre 2012.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Si les familles de Kevin et Sofiane réclamaient un débat public, les accusés ont obtenu gain de cause avec un procès à huis clos à Échirolles (Isère). Deux des douze accusés dans ce double meurtre d'Échirolles étaient mineurs à l'époque des faits. Leur avocat évoquait alors la "pression" qu'ils auraient pu subir en cas de de débat sur la place publique. 

Et si ces derniers ne veulent pas que les caméras soient braquées sur eux, trois des douze accusés n'ont pas hésité à s'exposer sur le réseau social Facebook. Autant dire que les regrets ne sont pas au menu de ces trois comptes, restés ouvert pendant plusieurs mois avant d’être fermé juste avant le début du procès démarré lundi 2 novembre. Repéré par Le Point, "Moh Kawasaki", "Mantale D'ascié" et "El Chapo Courot" se sont mis en scène à de nombreuses reprises alors même qu'ils sont incarcérés. Des photos d'armes de poing et d'arme de guerre, comme une kalachnikov ou un pistolet-mitrailleur UZI, sont notamment dévoilées. 

Double meurtre d'Échirolles : trois des douze accusés se mettent en scène sur Facebook
Double meurtre d'Échirolles : trois des douze accusés se mettent en scène sur Facebook
Crédit : Capture d'écran Facebook / Le Point

"Un jour tous se paye (sic)", "Si la vérité blesse... imagine toi skune bale peut faire (sic)" ou encore "des erreurs ont troublé mon passé mais je ne regrette rien de tout ce que j'ai fait". Tels sont les messages publiés sur les photos ou sur les murs des trois accusés. Des comptes aujourd'hui fermés mais qui suscitent un certain malaise du côté de la défense. "Je suis extrêmement choquée, j'ai pris la parole pour expliquer au président que le procès se passait dans la salle et ne se passait pas à l'extérieur", a déclaré Me Vernay, avocate dont certains de ses clients sont à l'origine de ces comptes Facebook, relaie BFM TV.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.