2 min de lecture Faits divers

Disparus d'Orvault : un livre au nom du père de famille retrouvé dans la nature

Les recherches se concentrent dans la zone de Dirinon, située dans le Finistère. Des plongeurs explorent un étang.

Des recherches à Dirinon (Finistère) dans l'affaire de la famille disparue d'Orvault, le 2 mars 2017
Des recherches à Dirinon (Finistère) dans l'affaire de la famille disparue d'Orvault, le 2 mars 2017 Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et Olivier Boy

Nouvelle découverte dans l'enquête sur les disparus de la famille disparue d'Orvault. Après la localisation de la voiture du fils à Saint-Nazaire, vers qui les principaux soupçons sont dirigés, les recherches des gendarmes ont permis de découvrir jeudi 2 mars un livre au nom de Pascal Troadec, le père. L'ouvrage a été retrouvé dans une zone boisée, située à proximité du lieu où des effets personnels de la fille Charlotte ont été repérés mercredi par une joggeuse à Dirinon (Finistère). L'information, révélée par Le Parisien, est confirmée par RTL. Des "éléments de linge" suspects auraient également été retrouvés sur une route communale dans les environs de Dirinon. 

Compte tenu de la tombée de la nuit, les recherches doivent reprendre vendredi. Jeudi, les plongeurs de la gendarmerie ont exploré l'étang du Roual, survolé par un hélicoptère de la gendarmerie. Cet étang est le seul, parmi les plans d'eau du secteur, à ne pas être clôturé. Une trentaine de gendarmes du Finistère, épaulés par des élèves gendarmes, ont aussi poursuivi le quadrillage du secteur à la recherche de nouveaux indices.

Mercredi, des investigations avaient de nouveau été menées au domicile des Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique), à quelque 280 kilomètres de Dirinon et une soixantaine de Saint-Nazaire. Du sang, en grande quantité, y a été découvert. Au début de l'enquête, les enquêteurs avaient mis la main sur un téléphone portable souillé de sang et découvert de nombreuses taches de sang, à l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée du pavillon, dont certaines essuyées, laissant penser à une scène de violences. Ces traces appartiennent au père, à la mère et au fils, mais le sang de la fille n'a jusque-là pas été découvert.

La famille Troadec a mystérieusement disparu depuis le 16 février. C'est la sœur de Brigitte Troadec, inquiète d'être sans nouvelles, qui a donné l'alerte. Le profil du fils, qui semblait instable sur Internet, intrigue tout particulièrement les enquêteurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pays de la loire Loire-Atlantique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants