1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti : les temps forts de l'enquête
2 min de lecture

Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti : les temps forts de l'enquête

INVITÉS RTL - Comment se déroule une enquête sur un cold case ? Le Colonel Lionel Jam et Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble ont été au centre de l'enquête sur disparition de Marie-Thérèse Bonfanti.

Marie-Thérèse Bonfanti
Marie-Thérèse Bonfanti
Crédit : DR
Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti : les temps forts de l'enquête
09:09
Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti : les temps forts de l'enquête
09:09
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Alexandre Bozio

Près de 36 ans après les faits, un homme a été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'une mère de famille dans le département de l'Isère. Marie-Thérèse Bonfanti avait en effet disparu en 1986 alors qu'elle distribuait des journaux. Un crime resté  longtemps sans réponse, mais qui a trouvé son dénouement dans les récents aveux formulés par Yves Chatain, qui a dit avoir tué la jeune femme. 

Mais comment s'est déroulée cette enquête qui a duré de très longues années ? En 1986, le travail des enquêteurs débute de manière classique. Après avoir identifié plusieurs pistes, seul un seul profil est maintenu et privilégié, mais "jamais, jusqu'à présent, on arrivera à démontrer son implication", confie sur RTL le Colonel Lionel Jam qui dirige la section de recherches de Grenoble. La première enquête s'est ainsi conclue sur un non-lieu, la justice n'ayant pas trouvé assez de preuves pour incriminer le principal suspect. 

Mais l'enquête a été rouverte à l'initiative de la famille en 2020. Le procureur a en effet reçu à cette époque, un mémoire très détaillé de la part du frère de la victime. Cet écrit comportait les détails d'une enquête personnelle menée par la famille de Marie-Thérese Bonfanti et qui a permis à la justice d'être en possession de nouveaux éléments : "J'ai la conviction que si ces affaires anciennes reviennent à la surface, c'est d'abord grâce à la persévérance des familles. Aujourd'hui, la justice peut reprendre en charge ces enquêtes", affirme ainsi Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. 

Mais comment avance désormais l'enquête après les aveux du principal suspect ? À ce stade, les enquêteurs travaillent donc bien entendu sur le cas Bonfanti, mais aussi sur l'hypothèse que d'autres meurtres auraient pu être commis par Yves Chatain. "Mais il est beaucoup trop tôt pour en parler", explique Éric Vaillant. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/