3 min de lecture Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : de nouvelles révélations sur le principal suspect

Il aurait notamment brusquement quitté les lieux avant l'arrivée des gendarmes après avoir simulé être malade.

Les gendarmes plongeurs sondent désormais les plan d'eau à la recherche de la petite Maëlys, disparue le 27 août 2017.
Les gendarmes plongeurs sondent désormais les plan d'eau à la recherche de la petite Maëlys, disparue le 27 août 2017. Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Amélie James
Amélie James

Toujours pas de preuves mais des indices qui s'accumulent. Deux semaines après la disparition de Maëlys lors d'un mariage en Isère, la défense de l'ex-militaire suspecté de l'avoir enlevée ne convainc pas les enquêteurs. S'il reconnaît avoir été en contact avec l'enfant après son arrivée tardive à la noce le 26 août à Pont-de-Beauvoisin, petite ville de 3.500 habitants, il nie avoir été "acteur ou complice" de sa disparition.

L'étau s'est resserré depuis autour de l'ancien maître-chien de l'armée. La découverte dans sa voiture d'une trace d'ADN appartenant à la fillette de 9 ans, mêlé au sien, a conduit à le mettre en examen et à l'incarcérer dimanche 3 septembre. Les enquêteurs tentent désormais de lever les zones d'ombre dans son témoignage.

Parallèlement, les investigations continuent. Les gendarmes plongeurs réorientent désormais leurs recherches vers la base de loisirs de Romagnieu, située à une dizaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin. Ces derniers jours, plusieurs médias affirment avoir de nouvelles informations sur le principal suspect. 

À lire aussi
l'heure du crime
L'heure du crime : enquête sur la personnalité énigmatique de Nordahl Lelandais

Sa seconde ligne téléphonique résiliée

Jeudi 14 septembre, on apprenait, par le Dauphiné Libéré que le suspect avait résilié sa deuxième ligne téléphonique, le lendemain de la disparition de Maëlys. 

Ce vendredi 15 septembre, le journal local révèle que le téléphone portable a borné "à trois reprises et à trois horaires différents des relais téléphoniques dont la couverture géographique ne peut atteindre la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin". Aux enquêteurs, il aurait expliqué s'être absenté du mariage pour se fournir en stupéfiants. 

En outre, durant la nuit de la disparition de la fillette, le téléphone portable du suspect a, à plusieurs reprises, basculé en mode avion. Une fonction qui bloque temporairement la localisation de l'appareil. 

Il aurait vendu de la cocaïne au mariage

Auprès de Paris Match, on apprend ainsi que l'homme ne figurait pas parmi les invités du mariage. Après avoir insisté, "on lui a proposé de venir au vin d'honneur, après la cérémonie du mariage", note l'hebdomadaire. En échange de cette invitation quelque peu forcée, le suspect aurait promis d'apporter "quelques friandises". Un terme utilisé pour désigner de la cocaïne. 

L'homme était connu par les forces de l'ordre pour des infractions de droit commun touchant notamment aux stupéfiants. Selon des informations communiquées par Paris Match, le suspect aurait profité de sa présence au mariage pour vendre de la drogue à quelques invités. "Il en a consommé aussi", souligne le journal.

"Réformé de l'armée en 2007"

Depuis le début de l'enquête, le principal suspect est présenté comme un ancien militaire qui réside chez ses parents à Domessin, en Savoie. Selon Paris Match, l'homme aurait été maître-chien au "132e bataillon cynophile de l'armée de terre de Suippes" durant quelques années. En 2007, il aurait été réformé à cause de son addiction aux drogues et d'un "comportement psychologique instable". 

Un départ précipité de la salle des fêtes

Selon les personnes présentes au mariage, l'homme n'a pas participé aux premières recherches menées pour tenter de retrouver la fillette disparu. Le magazine rapporte qu'il aurait brusquement quitté les lieux avant l'arrivée des gendarmes après avoir simulé être malade à cause de l'alcool. "Il s'est fait accompagner aux toilettes par un invité et fait semblant de vomir selon ce dernier", révèle Paris Match.

Filmé dans une station de lavage

Un énième élément, révélé ce jeudi 14 septembre par BFM TV puis confirmé par le Dauphiné Libéré vient s'ajouter la longue liste d'éléments accablant le suspect numéro 1. L'homme a été filmé par une caméra de vidéosurveillance à une station de lavage de voiture au lendemain de la fête de mariage.

Selon des informations du journal local, cette scène filmée qui dure près d'1h30, montre le suspect laver et nettoyer de fond en comble son véhicule. Les enquêteurs procèdent désormais à des investigations sur les lieux de cette station. Lors de son interpellation, le trentenaire avait justifié ce nettoyage intensif en expliquant devoir la vendre, deux jours après le mariage. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nordahl Lelandais Disparition de Maëlys Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790092340
Disparition de Maëlys : de nouvelles révélations sur le principal suspect
Disparition de Maëlys : de nouvelles révélations sur le principal suspect
Il aurait notamment brusquement quitté les lieux avant l'arrivée des gendarmes après avoir simulé être malade.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/disparition-de-maelys-de-nouvelles-revelations-sur-le-principal-suspect-7790092340
2017-09-14 16:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cj863cIWSm2EVdJe_GYxZQ/330v220-2/online/image/2017/0914/7790095030_les-gendarmes-plongeurs-sondent-desormais-les-plan-d-eau-a-la-recherche-de-la-petite-maelys-disparue-le-27-aout-2017.jpg