1 min de lecture Auto

Dacia : retour sur la success story de la marque low-cost

REPLAY - Le groupe Renault inaugure aujourd'hui son usine en Algérie en présence de Laurent Fabius et Emmanuel Macron. Le site sera notamment chargé de produire 25.000 Dacia Logan. - Auto-Radio Express, du 10 novembre 2014.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Dacia : retour sur la success story de la marque low-cost Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Dacia, ce n'était pas franchement une marque sexy au départ. Créée dans les années 60 (période communiste et son dirigeant à la poigne de fer, Nicolae Ceaucescu), l'entreprise roumaine proposait des modèles peu fiables. Avec une production hors d'âge, une productivité bien faible, sans compter la corruption, le vol de pièces dans les usines.

Autant dire que lorsque le PDG de Renaut - à l'époque, Louis Schweitzer - fait le pari de sortir une voiture pas chère, personne ou presque ne le croyait. Et pourtant ! Sortie en septembre 2004, la première Logan et ses descendantes font l'un des plus gros cartons commerciaux de l'histoire automobile.

Un modèle économique pas si low-cost

Dacia c'est devenu une locomotive pour Renault. Des ventes en hausse de plus de 24 % au premier semestre, qui dit mieux ? Ce succès repose sur la fiabilité des modèles et un rapport qualité-prix imbattable. Même si de la Logan au petit 4X4 Duster, les clients déboursent en moyenne 50% de plus que le prix affiché. Il faut dire que de base les véhicules ont un équipement spartiate. Donc ce modèle économique n'est pas si low-cost. Il permet de dégager de belles marges sur chaque véhicule : de l'ordre de 10%, alors que pour une Clio c'est trois fois moins.

Cette usine Renault en Algérie est un pas supplémentaire pour une version de la Logan baptisée la Symbole, et vendue sous le sigle Renault - comme dans la plupart des pays émergents. Ces voitures seront uniquement destinées au marché intérieur. Rien à voir avec le méga-site voisin de Tanger, au Maroc. Une production qutare fois supérieure et surtout destinée à 90% à l'exportation. Dont la France, qui reste avec 600.000 modèles vendus en un décennie, l'un des tout premiers marchés pour la marque.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Dacia Renault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants