1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hérault : deux femmes tuées à l'arme blanche, le suspect mis en examen et écroué
1 min de lecture

Hérault : deux femmes tuées à l'arme blanche, le suspect mis en examen et écroué

Vendredi dernier, deux femmes ont été tuées à l'arme blanche à Roujan dans l'Hérault. Le compagnon d'une des victimes a été mis en examen et écroué.

Symbole de la justice (photo d'illustration).
Symbole de la justice (photo d'illustration).
Crédit : Damien MEYER / AFP

Vendredi 14 janvier, deux femmes ont été tuées à l'arme blanche en fin d'après-midi à Roujan dans le département de l'Hérault. L'auteur présumé de ce double homicide, qui aurait agi dans un état "délirant", dit-il, est le compagnon d'une des deux victimes. Il a été mis en examen dimanche et écroué, a annoncé le procureur de Béziers Raphaël Balland.

L'homme de 22 ans, employé dans une grande surface, encourt désormais la réclusion à perpétuité pour le meurtre de sa concubine âgée de 21 ans. Une élève infirmière en deuxième année. Le suspect risque 30 ans de réclusion criminelle pour celui de la seconde victime, une voisine de 25 ans, ambulancière, a détaillé M. Balland dans un communiqué.

D'après son témoignage devant le juge d'instruction, il a avoué être l'auteur du crime et "qu'il avait agi dans un état délirant après avoir fumé plusieurs joints de cannabis, se sentant en danger de mort et pensant qu'on voulait le tuer, y compris les victimes dont il aurait vu le visage se transformer", a poursuivi le magistrat.

Des examens psychiatriques et psychologiques

Le suspect a par ailleurs indiqué qu'il ne se souvenait pas du déroulé précis des faits : il a précisé qu'il aurait consulté un médecin généraliste, accompagné de sa compagne, et bénéficié d'un arrêt de travail d'un mois "en raison de l'état d'angoisse et d'anxiété dont il disait souffrir".

À lire aussi

Enfin, contrairement à son précédent témoignage, le jeune homme a reconnu que la voisine était entrée dans son appartement "sous la contrainte"

Les investigations vont désormais se poursuivre : le juge d'instruction devrait diligenter des expertises psychiatriques et psychologiques, en complément de l'expertise toxicologique, "pour tenter d'expliquer son comportement" et déterminer les circonstances de ce terrible drame

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/