1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Contrats russes : Alexandre Benalla et son épouse placés en garde à vue
1 min de lecture

Contrats russes : Alexandre Benalla et son épouse placés en garde à vue

L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron et son épouse sont entendus dans le cadre d’une enquête préliminaire du Parquet national financier. Le couple est placé en garde à vue pour soupçons de "corruption" autour d'un contrat de sécurité.

Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019
Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
AFP & Lison Bourgeois

Alexandre Benalla et sa femme ont été placés en garde à vue ce mardi matin 14 décembre. Le couple est inquiété dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de "corruption". Selon des sources proches du dossier, cela concernerait un contrat de sécurité signé entre l'oligarque russe Iskander Makhmudov et son ancien acolyte Vincent Crase.

L'ancien conseiller d'Emmanuel Macron avait été condamné en novembre pour des violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018. Aujourd'hui, il est de nouveau inquiété. Alexandre Benalla est interrogé par la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), dans le cadre d'une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF), ont ajouté ces sources confirmant des informations du Point et de TF1

L'ancien gendarme Vincent Crase a également été condamné pour les violences du 1er mai. Il avait été brièvement placé en garde à vue dans ce dossier en décembre 2019. L'enquête du PNF porte notamment sur un contrat de sécurité passé entre la société Mars de Vincent Crase et Iskander Makhmudov. Ce milliardaire  à la tête d'un empire industriel en Russie est détenteur de plusieurs propriétés en France. 

Mediapart avait révélé en décembre 2018 l'existence de ce contrat, sous-traité à une autre entreprise de sécurité, la société Velours, pour laquelle Alexandre Benalla a travaillé entre octobre 2014 et novembre 2015. 

Un contrat à 294.000 euros

À lire aussi

Iskander Makhmudov a fait l'objet d'une enquête en Espagne sur des soupçons d'appartenance à une puissante organisation criminelle. Mais le dossier a été envoyé en Russie en 2011 et a fait l'objet d'un classement sans suite, selon le parquet de Madrid. Selon le site, Iskander Makhmudov aurait payé 294.000 euros pour ce contrat, dont un peu plus de la moitié a été reversée sur des comptes de Velours.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.