1 min de lecture Faits divers

Collision à Millas : une collégienne affirme que les barrières étaient ouvertes

L'adolescente se trouvait, au moment du drame, dans un autocar qui suivait celui qui a été percuté par le train.

Un grave accident est survenu vendredi 14 décembre 2017 à Millas près de Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Un grave accident est survenu vendredi 14 décembre 2017 à Millas près de Perpignan (Pyrénées-Orientales) Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Deux jours après la collision fatale entre un TER et un autocar à Millas (Pyrénées-Orientales), les témoignages affluent. France 3 dévoile le témoignage d'une collégienne qui se trouvait dans un second autocar au moment du drame. Cette dernière assure que les barrières ne se sont pas baissées.

"On a vu le train arriver, mais les barrières ne se sont pas baissées. Il n'y avait pas de feux clignotants", assure l'adolescente, très choquée par l'accident, survenu jeudi 14 décembre en fin de journée. Des propos qui corroborent ceux de la conductrice, qui affirme également que les barrières sont restées levées, et que les feux n'ont pas averti du passage du TER.

Pourtant, le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, a fait part de témoignages faisant état "très majoritairement" de "barrières fermées", lors d'une conférence de presse vendredi 15 décembre. Le représentant du Parquet a néanmoins nuancé son propos en précisant que les témoins n'avaient pas encore été tous entendus par les enquêteurs. 

De son côté, la SNCF, qui a ouvert une enquête interne, se dit "choquée" par ces accusations et s'en remet aux enquêtes en cours. Cinq enfants, passagers de l'autocar, sont morts lors de la collision. Dix-huit autres enfants, âgés entre 11 et 17 ans, ont été blessés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pyrénées-Orientales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants