1 min de lecture Faits divers

Chypre : une matelot française chute mortellement lors d'une escale

Décédée à la suite d'une chute du cinquième étage de son hôtel, la police a indiqué, pour l'instant, qu'il s'agirait d'un accident. Une enquête a été ouverte.

Le porte-avion Charles de Gaulles en 2011 (photo d'illustration)
Le porte-avion Charles de Gaulles en 2011 (photo d'illustration) Crédit : AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Une jeune femme membre d'équipage d'un pétrolier ravitailleur escortant le porte-avions français Charles de Gaulle a fait une chute mortelle de son hôtel à Limassol, dans le sud de Chypre, pendant une escale, ont indiqué la police chypriote et la Marine française.

"À Limassol, un matelot féminin embarquée sur le bâtiment de commandement et de ravitaillement Var est décédée à la suite d'une chute du cinquième étage de son hôtel", a déclaré le porte-parole de la Marine française, le capitaine de vaisseau Eric Lavault.

La police chypriote a indiqué enquêter sur une éventuelle "mort non naturelle", assurant cependant croire qu'elle n'est pas d'origine criminelle et qu'il s'agit d'un "accident". "La jeune femme était sur le balcon avec des amis et il semble qu'elle soit tombée", a indiqué un porte-parole de la police, précisant que l'incident a eu lieu à 02h30 locales soit à 01h30 à Paris.

La police n'a pas décliné l'identité de la jeune victime. Le groupe aéronaval français est actuellement en escale à Chypre au terme d'un déploiement de trois semaines en Méditerranée orientale. Le porte-avions et son escorte doivent reprendre la mer dans les prochains jours afin de rejoindre l'Atlantique, via le détroit de Gibraltar.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Accident Chypre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants