1 min de lecture Faits divers

Charente-Maritime : 12 personnes piégées par la marée, la mairie s'excuse

VU DANS LA PRESSE - 12 promeneurs se sont retrouvés pris au piège sur l'Île Madame, en Charente-Maritime, en raison de la montée des eaux. En cause : une information erronée communiquée par la mairie de Port-des-Barques.

Douze personnes, coincées sur l'Île Madame, ont été rapatriées par un marin pêcheur.
Douze personnes, coincées sur l'Île Madame, ont été rapatriées par un marin pêcheur. Crédit : Philippe Roy / Aurimages via AFP
Charline Vergne Journaliste

En Charente-Maritime, 12 promeneurs se sont retrouvés piégés sur l'Île Madame, en raison de la montée des eaux. À l'origine de cette mésaventure : une erreur, concernant les horaires des marées, indiqués par la municipalité.

Les faits se sont produit ce mardi 13 avril, rapporte France Bleu. 12 personnes, donc, toutes originaires du département, ont été prises en charge par un marin-pêcheur, qui les a raccompagnées jusqu'à Port-des-Barques. 

Pour cette information erronée, la mairie de Port-des-Barques a présenté ses excuses, par le biais de sa page Facebook. Comme l'indiquent nos confrères, la municipalité de cette petite commune située près de Rochefort, avait voulu bien faire. Le panneau d'affichage, situé au niveau de l'entrée de la Passe aux Bœufs, avait été modifié, dans le but de le rendre plus lisible. 

Les informations communiquées avaient été reprises sur le site de la ferme aquacole de l'Île Madame. "En fait il y avait une coquille dans cette annonce et des gens se sont retrouvés piégés sur l'Île Madame", explique au média la maire de Port-des-Barques, Lydie Demené. "Il fallait qu'ils sortent avant 16 heures et ce qui était inscrit c'était 18 heures". Un membre de la famille d'une des personnes piégées sur l'île a immédiatement alerté les services de la mairie. L'agent du port de la capitainerie, contacté par la commune, a demandé à Loïc Boniton, un pêcheur local, d'aller récupérer le petit groupe. 

À lire aussi
Robert Badinter
Violences contre la police : "C'est très injuste", déplore Robert Badinter sur RTL

Lydie Demené a assuré que la municipalité se montrerait dorénavant plus vigilante. "On apprend de ses erreurs", a-t-elle observé, se réjouissant qu'il n'y ait eu aucun dommage. "Ça fera partie des souvenirs des gens qui se sont fait piéger sur l'île".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Charente-Maritime Nature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants