1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Carcassonne : le cadavre d'une femme à moitié nue découvert sous un wagon
1 min de lecture

Carcassonne : le cadavre d'une femme à moitié nue découvert sous un wagon

Le corps a été trouvé lundi 9 janvier au matin, sous un wagon désaffecté stationné au milieu des rails.

Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Léa Stassinet

C'est un agent SNCF qui a fait la macabre découverte lundi 9 janvier, vers 11 heures du matin. Le corps d'une femme de 61 ans était dissimulé sous un wagon désaffecté à proximité de la gare de Carcassonne, plus exactement dans la zone d'entrepôt de l'ancienne Sernam (ancienne filiale de la SNCF, la société était chargée de transporter bagages et colis, ndlr).

La victime, allongée et repliée sur le flanc droit, selon le quotidien La Dépêche, ne portait pas de pantalon mais simplement un pull et des chaussettes. L'enquête pourrait se diriger vers une agression sexuelle suivie d'un homicide. Les policiers ont passé le lieu au peigne-fin. Ils ont effectué plusieurs prélèvements sur les lieux du drame. Aucun papier d'identité n'a été découvert sur place, mais selon les premiers éléments, la victime serait une habitante de Carcassonne.

Cette affaire présente des similitudes avec une entre enquête : un corps retrouvé le 4 janvier dans ce même département de l'Aude, à 48 km de Carcassonne. Le procureur de la République David Charmatz avait précisé dans un communiqué que la défunte, âgée de 42 ans, "ne portait pas de chaussures et avait un simple collant". Le magistrat ajoutait que "selon les conclusions médico-légales, la mort survenue plus de 24 heures avant la découverte du corps a été causée par des coups violents portés sur le crâne et le haut du visage de la victime".

Une information judiciaire a été ouverte à Narbonne, "du chef de meurtre ayant suivi un autre crime, en l'espèce une tentative de viol". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/