1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Cannabis : la légalisation fait-elle augmenter les trafics ?
2 min de lecture

Cannabis : la légalisation fait-elle augmenter les trafics ?

FACT CHECKING - Aux États-Unis, la criminalité violente a baissé dans les États frontaliers avec le Mexique après que ces-derniers aient opté pour une légalisation.

Un plan de cannabis (illustration)
Un plan de cannabis (illustration)
Crédit : Don MacKinnon / AFP
Cannabis : la légalisation fait-elle augmenter les trafics ?
03:10
Cannabis : la légalisation fait-elle augmenter les trafics ?
03:10
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Victor Goury-Laffont

Invité du Grand Jury RTL ce dimanche 28 février, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse s’est dite opposée à la légalisation du cannabis car, selon elle, cela augmenterait le trafic de stupéfiant. Qu'en est-il exactement ?


Le 13 janvier dernier, une mission parlementaire sur la consommation de cannabis lançait une consultation citoyenne pour savoir ce que les Français en pensaient. Une consultation en ligne, qui s’est achevée le 28 février avec 253.194 contributions.

Le cannabis divise toujours la classe politique et l’on trouve des partisans de la légalisation dans tous les camps. Parmi eux, on ne comptera donc pas Valérie Pécresse, qui s’oppose à un assouplissement de la législation sur le sujet et s'explique : "le premier marché de contrebande, aujourd'hui, c'est les cigarettes. Si on légalisait le cannabis, on aurait encore des trafics, ce qui amènerait à avoir des produits peut-être plus dosés, plus nocifs pour la santé".

Baisse de la criminalité violente dans certains États américains

Sur le premier point, les cigarettes, la présidente de la région Île-de-France a raison. Les cigarettes sont le premier produit de contrebande en Europe et en France. Impossible de savoir combien il représente exactement, mais selon une étude britannique du Royal United Services Institute publiée en 2019, les cigarettes "copiées" représenteraient près de 20 % des cigarettes illicites. Les deux pays européens plus gros consommateurs de cigarettes prohibées sont la France (7,2 milliards de cigarettes) et le Royaume-Uni (5,5 milliards).

À lire aussi

Les cigarettes sont légales et provoquent du trafic, ce serait donc la même chose pour le cannabis ? C’est plus nuancé. Aux États-Unis, où 28 États autorisent le cannabis thérapeutique et dix le cannabis récréatif, c’est-à-dire sans contrainte, cela a eu un impact.

Dans une étude publiée en 2018 dans The Economic Journal, les communes situées sur la frontière avec le Mexique en Arizona, le Nouveau Mexique et la Californie ont vu leurs taux de criminalité violente baisser de 12,5%, et les homicides liés à la drogue ont chuté de 40%. Plutôt que de trouver du cannabis plus fort, la vraie interrogation concernant une légalisation est de savoir s'il y a un risque de voir les dealers actuels basculer vers une vente de drogue plus dures, et quelle politique sanitaire l’accompagne.

Y a-t-il une chance de voir une légalisation en France ?

Pas du tout, puisque Gérald Darmanin a qualifié avec poésie le cannabis de "merde" et a lancé une nouvelle amende pour freiner les consommateurs. Après six mois, cela n’a pas changé grand chose et notamment pas fait baisser le nombre de consommateurs.

Cinq millions de Français usent régulièrement de l’herbe qui rend nigaud face à une des lois les plus répressives d’Europe. À la fin du mois de mars, pour la première fois, des médicaments à base de cannabis vont être testés sur 3.000 patients. Le débat sur la légalisation par contre reste toujours ce serpent de mer qui nage au large des côtes françaises.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/