1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Boulogne-Billancourt : un mort dans l'incendie d'un centre pour migrants
1 min de lecture

Boulogne-Billancourt : un mort dans l'incendie d'un centre pour migrants

Un migrant est décédé dans l'incendie du bâtiment survenu dans la nuit du 15 au 16 décembre. Deux personnes avaient été très grièvement blessés et transportées à l'hôpital en urgence absolue après avoir sauté par la fenêtre.

Un mort dans un centre de travailleurs migrants de Boulogne-Billancourt.
Un mort dans un centre de travailleurs migrants de Boulogne-Billancourt.
Crédit : Julien DUC / Paris Fire Brigade / AFP
Un mort dans l'incendie, sans doute criminel, d'un centre pour travailleurs migrants à Boulogne-Billancourt
01:33
Olivier Boy & Ludovic Galtier & Thomas Prouteau & AFP

Un centre d'accueil pour travailleurs migrants a été ravagé par les flammes à Boulogne-Billancourt dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 décembre. Un migrant est décédé dans l'incendie du bâtiment, a annoncé la préfecture de police. Deux personnes avaient en effet été très grièvement blessés et transportées à l'hôpital en urgence absolue après avoir sauté par la fenêtre.

Cinq autres personnes plus légèrement blessées ont dû être hospitalisées, notamment à cause d'intoxication par les fumées. Le feu a pris au rez-de-chaussée de l'immeuble de six étages. L'origine de l'incendie pourrait être criminelle : la piste est privilégiée par les enquêteurs.
 
Arrivés peu avant 4h du matin, les 70 pompiers sur place ont pu sauver six personnes. L'incendie a été maîtrisé à 4h45. Quatorze autres ont été légèrement blessées, pour la plupart intoxiquées par les fumées. Au total, 250 personnes ont dû être évacuées. "Les blessés ont été transportés à l'hôpital et l'incendie a été rapidement maîtrisé", a précisé le commandant Moulin, porte-parole des pompiers. Selon les premiers éléments de l'enquête, des traces de combustibles et d'accélérateur de feu ont été retrouvés au rez-de-chaussée, à l'endroit où l'incendie est parti pour ensuite se propager par l'escalier. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête confiée à la Police judiciaire des Hauts-de-Seine.

Le premier ministre, Bernard Cazeneuve, a apporté sa "solidarité avec les victimes de l'incendie du foyer de jeunes travailleurs migrants de Boulogne-Billancourt. Toute la lumière sera faite", a-t-il écrit.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/