1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Bouches-du-Rhône : une fête clandestine de 150 personnes interrompue par les gendarmes
1 min de lecture

Bouches-du-Rhône : une fête clandestine de 150 personnes interrompue par les gendarmes

Environ 150 personnes se sont rassemblées dans la soirée du 3 avril dans un hangar désaffecté après 19h00.

Une fête clandestine était organisée dans un hangar désaffecté de Fuveau (Bouches-du-Rhône)
Une fête clandestine était organisée dans un hangar désaffecté de Fuveau (Bouches-du-Rhône)
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Capucine Trollion & AFP

Depuis le 3 avril à 19h, la France métropolitaine est confinée. Cela n'a pas empêché environ 150 personnes d'organiser une fête clandestine dans un hangar désaffecté de Fuveau (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence. 

Les gendarmes ont été prévenus en début de soirée par des riverains, vers 19h, alors que toute la France métropolitaine entamait un nouveau confinement. Les riverains avaient remarqué une circulation anormale de véhicules vers le bâtiment désaffecté et squatté depuis plusieurs mois. "À l'arrivée de la patrouille, un volume de 150 personnes était estimé sur les lieux", précise la gendarmerie.

La zone a alors été bouclée pour interdire l'accès au site par de nouveaux véhicules qui arrivaient. La police a verbalisé une quinzaine de personnes pour  "pour non-respect du couvre-feu". Vers 00h30, l'électricité du hangar, qui était assurée par des "branchements illégaux" a été coupée par les forces de l'ordre. "Les fêtards ont passé la nuit dans leurs véhicules ou dans des tentes de fortune installés sur un champ à l'extérieur", indique encore la gendarmerie à l'AFP.

Ce 4 avril au matin, les contrôles de police continuaient sur les trois accès menant au hangar désaffecté. Une équipe cynophile de détection de stupéfiants était aussi sur place. En fin de matinée, "plusieurs dizaines d'infractions" aux règles sanitaires ont été relevées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/