1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Bordeaux : un homme sous bracelet électronique agresse à nouveau huit mineures
1 min de lecture

Bordeaux : un homme sous bracelet électronique agresse à nouveau huit mineures

Un individu déjà condamné pour des agressions sur des collégiennes a reconnu avoir récidivé. Il était en liberté et portait un bracelet électronique.

Un bracelet électronique (illustration)
Un bracelet électronique (illustration)
Nicolas Bamba

C'est une affaire qui pourrait relancer le débat sur la récidive. Le quotidien local Sud Ouest révèle qu'un Bordelais de 25 ans a été placé en garde à vue hier, mercredi 23 mars. Il a reconnu avoir commis des attouchements sur huit mineures. Il y a quelques mois seulement, il avait été appréhendé et jugé pour cinq agressions similaires, indique le quotidien.

En septembre 2015, l'individu était arrêté et placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête sur des agressions sexuelles commises sur cinq jeunes filles de moins de 15 ans dans le quartier Saint-Augustin, à Bordeaux (Gironde). Deux mois plus tard, le délinquant obtenait sa remise en liberté sous contrôle judiciaire : la justice avait émis un jugement positif quant à son comportement derrière les barreaux et ordonné qu'il porte un bracelet électronique.

La colère des parents d'élèves

Cette mesure ne l'a pas empêché de récidiver à huit reprises, dont deux dans un secteur qui lui était interdit. Alertés par les plaintes qui se sont accumulées, les enquêteurs ont fini par remonter sa piste et l'ont placé en garde à vue. L'homme, tristement surnommé "le caresseur", a rapidement reconnu les faits.

Le récidiviste doit être présenté à un juge d'instruction ce jeudi. Virginie Rousseau, présidente du Collectif des parents indépendants du collège Emile-Combes (situé dans le secteur où la présence du délinquant était interdite), a confié sa colère à Sud Ouest : "Nous sommes choqués et atterrés qu'il ait pu récidiver quelques mois plus tard".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/