1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Explosion à Bordeaux : la personne disparue retrouvée morte sous les décombres
1 min de lecture

Explosion à Bordeaux : la personne disparue retrouvée morte sous les décombres

L'explosion, qui est survenue dans un garage quartier des Chartrons, a fait un mort et un blessé grave.

Les décombres de l’immeuble qui s’est écroulé samedi 6 février après une explosion à Bordeaux.
Les décombres de l’immeuble qui s’est écroulé samedi 6 février après une explosion à Bordeaux.
Crédit : Philippe de Maria
Maeliss Innocenti & AFP

À Bordeaux, une importante explosion a retenti dans un immeuble du centre-ville ce samedi 6 février dans la matinée. Dans un premier bilan, les pompiers évoquaient au moins trois blessés et deux personnes portées disparues. La préfecture a confirmé qu'il y avait un blessé grave, une personne âgée de 89 ans, et que deux personnes étaient portées disparues. L'une d'elle s'est manifestée en milieu de journée mais la deuxième personne a été retrouvée morte sous les décombres, a annoncé la préfecture en fin d'après-midi.

L'explosion a pris "au niveau d'un garage situé au 68 rue Borie", dans le quartier des Chartrons, qui a provoqué la destruction de ce garage et celles de "deux bâtiments attenants en R+1", ont précisé les pompiers. Le souffle a également "impacté deux immeubles mitoyens partiellement effondrés".

Les premières constatations suggèrent une explosion due au gaz, une hypothèse qui reste à confirmer. Le gaz a été coupé dans cette rue où l'explosion a brisé plusieurs vitrines de commerces, selon des images sur les réseaux sociaux. 

"Les pompiers ont sorti des bouteilles de gaz mais nous ne savons pas pour le moment s'il s'agit du réseau ou de bonbonnes", a indiqué à l'AFP Eric Destarac, directeur de la communication de Regaz qui assure la distribution de gaz.

À regarder

Trois équipes cynotechniques se relaient sur les décombres pour retrouver une victime potentielle.
00:10
À lire aussi

Un important dispositif, d'une cinquantaine de pompiers assistés d'une équipe de recherches cynotechnique et d'une unité de déblaiement et de consolidation, a été déployé. "Nos craintes à cette heure, c'est d'avoir un nombre de victimes plus important et que les bâtiments mitoyens et suivants soient fragilisées et ne viennent à tomber", a expliqué un porte-parole des pompiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/