1 min de lecture Faits divers

Bonbonnes de gaz à Paris : une deuxième femme mise en examen

Une deuxième jeune femme soupçonnée d'avoir participé à la tentative d'attentats aux bonbonnes de gaz à Paris a été mise en examen, selon le site "Franceinfo".

Trois femmes ont été arrêtées dans l'Essonne jeudi 8 septembre, après la découverte d'une voiture remplie de bonbonnes de gaz à Paris
Trois femmes ont été arrêtées dans l'Essonne jeudi 8 septembre, après la découverte d'une voiture remplie de bonbonnes de gaz à Paris Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

L'enquête sur la tentative d'attentat avec des bonbonnes de gaz au coeur de Paris, au début du mois de septembre, progresse. Une deuxième femme a été mise en examen. Il s'agit d'Inès M., âgée de 19 ans, qui est accusée d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle et tentative d'assassinat en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste, selon le site Franceinfo qui cite une source judiciaire.

Le 12 septembre, elle avait déjà été mise en examen pour des chefs d'accusation différents. Elle était inculpée pour association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteintes aux personnes. Elle avait été arrêtée en compagnie de deux autres jeunes femmes le 8 septembreà Boussy-Saint-Antoine, dans l'Essonne. Pendant le week-end du 3 septembre, une Peugeot 607 avait été découverte non loin de la cathédrale Notre-Dame à Paris, chargée de bonbonnes de gaz et de bidons d'essence. Inès M. est également soupçonnée d'être l'instigatrice de ce funeste projet d'attentat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Terrorisme Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants