1 min de lecture Affaire Bettencourt

Bettencourt : l'avocat de Woerth réclame la relaxe pour en finir avec un "fantasme judiciaire"

Jean-Yves Le Borgne, l'avocat de l'ex-ministre Eric Woerth poursuivi pour "recel" dans le procès Bettencourt, a appelé le tribunal à la relaxe de son client pour mettre fin à un "fantasme judiciaire".

Eric Woerth et son avocat Me Jean-Yves Le Borgne quittent le tribunal de Bordeaux, le 23 février 2015.
Eric Woerth et son avocat Me Jean-Yves Le Borgne quittent le tribunal de Bordeaux, le 23 février 2015. Crédit : AFP / MEHDI FEDOUACH
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'avocat de l'ex-ministre UMP Eric Woerth a appelé lundi le Tribunal correctionnel de Bordeaux à mettre fin "à un fantasme judiciaire" en relaxant son client, "l'intrus, l'anomalie" du procès Bettencourt, dont le seul nom, avec celui de l'ex-président Nicolas Sarkozy, a fait basculer un "dossier banal d'abus de faiblesse" en "affaire d'Etat".

"Il fallait peut-être que le dossier ressemblât à autre chose que ce qu'il était vraiment (...) tant il est savoureux, croustillant qu'il y ait un nom qui tout à coup surdimensionne le dossier", a ironisé Me Jean-Yves Le Borgne, au premier jour des plaidoiries de la défense. "Ce n'est pas Eric Woerth qui a fait basculer le dossier dans l'affaire d'Etat, c'est le goût pour l'affaire d'Etat qui a ramené Eric Woerth, et à un moment Nicolas Sarkozy, dans ce dossier", a-t-il résumé.

"Mettre fin" à une "curée médiatique"

"Compte tenu du peu de faits qui rattachent Eric Woerth à cette affaire, je pourrais être tenté de dire que la relaxe annoncée dispense une défense trop présente tant elle serait inutile", a dit l'avocat. Il a rappelé que le Procureur adjoint Gérard Aldigé avait non seulement requis la relaxe vendredi, mais l'avait déjà demandé dans ses réquisitions à la fin de l'instruction.

Mais il s'agit de "défendre un homme, un honneur", a justifié Me Le Borgne, s'attachant pendant une heure à démonter point par point les arguments de l'accusation. La "relaxe pure et simple", a rappelé Me Le Borgne, est aussi l'occasion de "mettre fin" à une "curée médiatique", avec pour effet un "terrible préjudice d'image" depuis cinq ans pour Eric Woerth.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy en juillet 2016 Nicolas Sarkozy
Les actualités de 6h30 - Nicolas Sarkozy : plusieurs autres affaires l'attendent au tournant

Eric Woerth, député de l'Oise, est poursuivi pour "recel" d'une sommeque lui aurait remise en 2007 l'ex-gestionnaire de fortune de la milliardaire Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, alors qu'il était trésorier de la campagne du futur président Nicolas Sarkozy, initialement mis en examen dans cette affaire, puis finalement mis hors de cause.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bettencourt Procès Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776719274
Bettencourt : l'avocat de Woerth réclame la relaxe pour en finir avec un "fantasme judiciaire"
Bettencourt : l'avocat de Woerth réclame la relaxe pour en finir avec un "fantasme judiciaire"
Jean-Yves Le Borgne, l'avocat de l'ex-ministre Eric Woerth poursuivi pour "recel" dans le procès Bettencourt, a appelé le tribunal à la relaxe de son client pour mettre fin à un "fantasme judiciaire".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bettencourt-l-avocat-de-woerth-reclame-la-relaxe-pour-en-finir-avec-un-fantasme-judiciaire-7776719274
2015-02-23 14:47:45
https://cdn-media.rtl.fr/cache/caLKVqyCGG0kTWCEwZBxzQ/330v220-2/online/image/2015/0223/7776719346_000-par8103249.jpg