1 min de lecture Faits divers

Besançon : un homme soupçonné d’avoir noyé un chien placé en garde à vue

VU DANS LA PRESSE - Dans le Doubs, un homme soupçonné d'avoir noyé un chien a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête est ouverte.

Le chien était de race American bully (image d'illustration)
Le chien était de race American bully (image d'illustration) Crédit : Flickr
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Le corps sans vie d'un chien a été retrouvé à Besançon, samedi 24 août au matin, flottant sous la passerelle Mazagran. Une enquête a été immédiatement ouverte par la police de Besançon et un appel à témoins a été mis en ligne par les agents. Les policiers estiment que le chien a été intentionnellement noyé dans ce cour d'eau.

Très vite, une femme a souhaité témoigner auprès des enquêteurs, comme le témoigne l'Est Républicain. Selon elle, le chien était gardé le temps des vacances d'été par un ami de son propriétaire, qui lui avait confié son canidé ainsi que son appartement.

Cet homme devient ainsi le principal suspect et est interpellé dimanche 25 août, dès le lendemain de la découverte. Devant les policiers, il ne nie pas la noyade mais affirme que c'était un accident. Sa version ne convint pas les policiers. 

L'enquête reste ouverte

En effet, le vétérinaire a constaté des "traces très suspectes" sur le cadavre, laissant penser aux possibles violences qu'a subi l'American bully au moment de la mort. Et de nombreux témoins ont affirmé avoir aperçu ce même homme en train de tenter de noyer le chien, la veille de sa mort. 

À lire aussi
Cour d'école - Illustration faits divers
Agressions sexuelles entre enfants : une école Steiner mise en cause

L'enquête reste ouverte. Les policiers invitent toutes les personnes ayant été témoin d'une scène en lien avec la noyade à les contacter, au commissariat de Besançon, au 03.81.21.11.22. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Chiens Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants