1 min de lecture Belgique

Belgique : "Dodo la Saumure" incarcéré pour traite humaine et fraude sociale

Le proxénète risque jusqu'à 48.000 euros d'amende par jeune femme exploitée et trois ans de prison. Il comparaîtra vendredi 28 juillet devant la justice belge.

Le souteneur Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, le 2 février 2015 à l'ouverture du procès du Carlton. (archives)
Le souteneur Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, le 2 février 2015 à l'ouverture du procès du Carlton. (archives) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Dodo la Saumure" à nouveau dans le viseur de la justice. Accusé de proxénétisme aggravé dans le procès du Carlton de Lille, un hôtel où plusieurs notables avaient profité de services de prostituées, il avait été relaxé en juin 2015. En revanche, il avait été condamné deux ans auparavant par la cour d'appel du Hainaut (Belgique) à cinq ans de prison avec sursis pour proxénétisme. 

Cette fois-ci, Dominique Alderweireld de son vrai nom, et sa compagne Béatrice Legrain, ont été inculpés de traite d'êtres humains, de fraude à l'ONSS (l'USSAF belge, ndlr) ainsi que de bris de scellés placés sur deux de leurs maisons closes. "Plusieurs filles avaient été contrôlées sans être déclarées à l'ONSS et certaines d'entre elles étaient en séjour illégal en Belgique", a expliqué Charles-Éric Clesse, le procureur belge chargé du droit pénal du travail de la région francophone du Hainaut.

Parmi la vingtaine de filles qui travaillaient dans les deux établissements du couple, situé à Tournai, près de la frontière française, certaines étaient Françaises et d'autres venaient d'Europe de l'Est, a poursuivi le procureur. "Il y avait également une Belge, mère chômeuse de cinq enfants, et l'on peut imaginer qu'il abusait de sa situation précaire", a ajouté Charles-Éric Clesse. D'autre part, "Dodo la Saumure" a brisé les scellés placés sur les deux maisons closes "à quatre reprises", selon le procureur. 

À lire aussi
Un renard (illustration) Bruxelles
Bruxelles : quand un renard voyage en tramway

Dominique Alderweireld, qui a été incarcéré, comparaîtra vendredi 28 juillet devant une chambre du conseil qui doit statuer sur son sort. Le proxénète risque gros : il est passible d'une amende pouvant aller de 4.800 à 48.000 euros par jeune femme exploitée, et encourt une peine allant de 6 mois à 3 ans de prison

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Belgique Proxenetisme Dodo la saumure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789514408
Belgique : "Dodo la Saumure" incarcéré pour traite humaine et fraude sociale
Belgique : "Dodo la Saumure" incarcéré pour traite humaine et fraude sociale
Le proxénète risque jusqu'à 48.000 euros d'amende par jeune femme exploitée et trois ans de prison. Il comparaîtra vendredi 28 juillet devant la justice belge.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/belgique-dodo-la-saumure-incarcere-pour-traite-humaine-et-fraude-sociale-7789514408
2017-07-27 18:12:38
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fqc1rA44-8du2k1Il0YIdw/330v220-2/online/image/2015/0217/7776632087_000-arp4090098.jpg