1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Banditisme : un réseau de blanchiment démantelé après le vol de 14.000 flacons de parfum
2 min de lecture

Banditisme : un réseau de blanchiment démantelé après le vol de 14.000 flacons de parfum

L'enquête sur le vol de 14.000 flacons de parfum a permis la découverte d'un réseau de blanchiment grâce au recel d'objets volés.

Un véhicule de la gendarmerie française (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie française (illustration).
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Ryad Ouslimani & AFP

Tout est parti du vol de 14.000 flacons de parfums de la marque "Creed" en janvier 2019 pour une valeur estimée à 4,7 millions d'euros, dans un entrepôt de Seine-et-Marne. L'enquête qui a été menée par les gendarmes de la section de recherche de Paris a abouti sur l'identification de ce qui serait un réseau de blanchiment d'argent

Les enquêteurs soupçonnent les voleurs de se servir du recel d'objets dérobés pour blanchir de l'argent. Les enquêteurs ont mis ainsi en examen huit personnes, ont indiqué vendredi 19 mars des sources concordantes à l'AFP. 

Les investigations, menées par les gendarmes et le groupe interministériel de recherches (GIR) du Loiret, permettront de mettre au jour un réseau professionnel, "dirigé par une fratrie" implantée en Île-de-France et en Centre Val-de-Loire, a expliqué la gendarmerie dans un communiqué.

Sept voitures haut de gamme et 47.000 euros

Ce réseau est soupçonné de "commanditer des équipes de voleurs de fret", a précisé une source proche de l'enquête à l'AFP, et de "blanchir l'argent de ces vols", en "s'appuyant sur des sociétés écrans, réelles ou fictives, françaises ou européennes". Les personnes mises en cause sont accusées "d'avoir généré jusqu'à plusieurs milliers d'euros de bénéfice par jour", a précisé la gendarmerie dans son communiqué.

À lire aussi

Le 14 mars, la personne soupçonnée d'être "la tête de réseau" a été interpellée à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, elle était sur le point de partir à l'étranger. Le 15 mars, onze autres personnes sont interpellées. Jeudi, les huit personnes mises en examen devront répondre de "recel de vol et blanchiment en bande organisée" et, certains, pour "détention d'armes de catégorie B" également, a dit à l'AFP une source judiciaire. Trois ont été placées sous contrôle judiciaire et une en détention provisoire. Les quatre autres "ont été incarcérées dans l'attente du débat sur la mesure de sûreté", a précisé la source.

Les parfums de marque "Creed" ont été retrouvés lors de perquisitions, et les enquêteurs ont également découvert du "matériel et accessoires utilisés pour les vols". Ils ont dénombré des "détecteurs de balises, des armes de poing, des brassards 'Police'". Des saisies ont aussi été réalisées, dont "la maison du chef de réseau, sept véhicules dont trois haut de gamme, deux millions d'euros sur des comptes bancaires et 470.000 euros en numéraire", a détaillé la gendarmerie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/