1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Avoir le label "éducation prioritaire" est-il un atout ?
1 min de lecture

Avoir le label "éducation prioritaire" est-il un atout ?

REPLAY - Pierre Merle, enseignant à l'ESPE de Bretagne et Xavier Perrocheau, professeur d'histoire-géographie au collège Jean-Macé de Clichy, ont commenté la réforme de l'éducation prioritaire.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Avoir le label "éducation prioritaire" est-il un atout ?
10:10
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Najat Vallaud-Belkacem présentera ce mercredi 17 décembre les contours de la nouvelle carte de l'éducation prioritaire, dont l'objectif est de réduire les inégalités sociales. Toutefois, il lui faudra convaincre enseignants et parents, qui depuis plusieurs semaines, manifestent contre l'exclusion d'établissements du dispositif.

Xavier Perrocheau, professeur d'histoire-géographie au collège Jean-Macé de Clichy, estime qu'il y a des avantages liés à l'acquisition du label éducation prioritaire.

Être en ZEP, c'est avoir plus de moyens humains et financiers pour pouvoir monter des projets.

Xavier Perrocheau, professeur d'histoire-géographie au collège Jean-Macé de Clichy

"Le principe de l’éducation prioritaire c'est s'investir là où les élèves sont les plus fragiles" a-t-il expliqué. Selon lui, la nouvelle carte ne prend pas en compte la réalité : elle revêt une logique d’évitement, de gentrification. Pour preuve, il y a des gens aisés qui arrivent à l'école Jean-Macé de Clichy et qui remplacent les populations fragiles.

Pierre Merle, quant à lui, estime que la politique du ministère de l'Éducation n'est pas bonne. "Il faudrait instituer un système qui revoit annuellement les moyens en fonction des situations précises au lieu d'attendre tous les quatre ans", a-t-il suggéré.

À lire aussi

Par ailleurs, l'enseignant à l'ESPE de Bretagne a longtemps milité pour que l'État attribue son aide en fonction de la réalité sociale et non du quartier où se trouve un établissement.

J'ai milité pour une meilleure adéquation des moyens par rapport à la réalité sociale des établissements.

Pierre Merle, enseignant à l'ESPE de Bretagne
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/