1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Aube : un conseiller municipal écroué pour le viol présumé de sa fille
1 min de lecture

Aube : un conseiller municipal écroué pour le viol présumé de sa fille

Aujourd'hui âgée de 21 ans, la victime a expliqué aux enquêteurs que les sévices de son père avaient débuté lorsqu'elle avait 11 ans.

Un gendarme à Arras, le 9 janvier 2014 (photo d'illustration).
Un gendarme à Arras, le 9 janvier 2014 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / DENIS CHARLET
Eléanor Douet & AFP

Un conseiller municipal d'une commune rurale de l'Aube a été écroué samedi 5 août à la maison d'arrêt de Troyes (Aube). L'homme est soupçonné de viols répétés sur sa fille, y compris lorsqu'elle était mineure, ont indiqué des sources proches du dossier ce lundi.

Le suspect a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineure", "viols sur mineure" et sur majeure "avec circonstance aggravante", les crimes présumés ayant été commis par un ascendant.

Âgé de 61 ans, ce retraité des hôpitaux de Paris vivait depuis 2008 à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu. Le conseiller municipal (sans étiquette) profitait apparemment des absences de sa femme, travaillant toujours en région parisienne, pour agresser sexuellement leur fille, aujourd'hui âgée de 21 ans.

C'est alors qu'elle était enceinte de plusieurs semaines que la jeune fille, décrite par les enquêteurs comme une personne fragile et très isolée socialement, a décidé de parler la semaine dernière. Selon son témoignage, recueilli d'abord par les gendarmes, les viols commis par son père auraient commencé alors qu'elle avait 11 ans.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire