1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentats de Paris : un proche de Coulibaly libéré
1 min de lecture

Attentats de Paris : un proche de Coulibaly libéré

Placé cinq mois en détention provisoire, Tonino Gonthier, suspecté d'être le complice d'Amedy Coulibaly dans la préparation de l'attaque de l'Hyper Cacher, aurait été libéré en juin.

L'Hyper casher de la Porte de Vincennes, où Amédy Coulibaly a mené sa prise d'otage en janvier 2015
L'Hyper casher de la Porte de Vincennes, où Amédy Coulibaly a mené sa prise d'otage en janvier 2015
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Sa libération n'a pas fait grand bruit. Pourtant, Tonino Gonthier, suspecté d'être le complice d'Amedy Coulibaly dans l'attaque de l'Hyper Cacher, serait sorti de prison en juin, selon les informations du Parisien. Premier mis en cause dans l'enquête sur les attentats de janvier, il avait été gardé à vue le 16 janvier dernier avant d'être placé en détention provisoire.

Sa remise en liberté a été autorisée par l'une des trois juges d'instruction en charge de l'enquête sur les attentats de janvier, après que l'avocate du suspect en a fait la demande. "Son absence de casier judiciaire, sa constance dans ses déclarations et, plus généralement, sa faible implication présumée dans la préparation de l'attaque de l'Hyper Cacher ont fait pencher la balance en faveur d'un placement sous contrôle judiciaire", indique une source proche du dossier sollicitée par Le Parisien

Désormais placé sous contrôle judiciaire, l'homme de 23 ans est toujours poursuivi pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. D'après Le Parisien, des éléments de l'enquête prouvent que Tonino Gonthier était présent lors de l'achat du Renault Scénic dont s'est servi Amedy Coulibaly, quelques jours plus tard, pour se rendre porte de Vincennes. Aussi, la carte d'identité de Tonino Gonthier aurait servi à l'achat de deux bombes lacrymogènes grand format, retrouvées lors de la perquisition du domicile d'Amedy Coulibaly.

Si Tonino Gonthier a reconnu avoir été présent lors de ces achats, il affirme qu'il ignorait à quoi serviraient ces acquisitions. Le suspect assure aussi qu'il n'a jamais fréquenté Amedy Coulibaly, originaire, comme lui, de Grigny. Aucun contact téléphonique ou physique entre les deux hommes n'a pour le moment été mis au jour.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/