2 min de lecture Faits divers

Ardennes : un commandant de la DGSI mis en examen pour viol et incarcéré

Un commandant de police, responsable départemental de la sécurité intérieure (DGSI) des Ardennes (Grand-Est), a été mis en examen ce samedi 22 juin pour viol et détention d'images pédopornographiques. Il a été incarcéré.

Le logo de la DGSI (illustration)
Le logo de la DGSI (illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Un commandant de police, responsable départemental de la sécurité intérieure (DGSI) des Ardennes, a été mis en examen pour viol et détention d'images pédopornographiques. L'homme de 57 ans, sans antécédent judiciaire, a été placé en détention provisoire ce samedi 22 juin. 

La plaignante, une jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, avait déposé plainte à Reims contre ce commandant de police "pour des faits de viols et agressions sexuelles subis lorsqu'elle avait 17 ans". Il lui aurait "imposé, sous la contrainte physique et morale, plusieurs faits d'attouchements sexuels mais également des faits de viol par pénétration digitale ou à l'aide d'objet". 

Selon la plaignante, "elle est entrée en contact en décembre 2015" avec ce policier "pour des motifs strictement professionnels" mais, courant 2016, il aurait "abusé d'elle à trois reprises", "dans son bureau", mais "aussi à l'occasion d'une virée en forêt", dans les Ardennes, confirmant des informations révélées par L'Ardennais

Une relation "intime" confirmée

Les investigations menées ont permis, selon le procureur, "de confirmer les relations entretenues" entre le policier et la jeune femme, dans un cadre "d'abord professionnel", puis "rapidement devenu plus intime". Un échange de messages faisait notamment "état de la rancœur de la plaignante" vis-à-vis du commandant, "la plaignante parlant de viol" et le policier répondant qu'il était "désolé". 

À lire aussi
L'avion militaire Airbus A400 M en phase atterrissage à Berlin (illustration) faits divers
Chili : disparition d'un avion militaire avec 38 personnes à bord

Placé en garde à vue le 20 juin, l'homme "a reconnu avoir réalisé des attouchements de nature sexuelle sur la plaignante, à plusieurs reprises", mais "toujours de manière consentie", et nié "tout acte de pénétration de quelque nature que ce soit". Il a soutenu être "tombé amoureux de la plaignante" et ne jamais l'avoir "forcée à quoi que ce soit". 

Un habitué des sites pédopornographiques

Ce père de famille a admis consulter "de manière très habituelle des sites pédopornographiques" et télécharger "en grand nombre des photos de très jeunes filles", pouvant avoir "à peine 10 ans". Ce que des "investigations techniques" sur ses ordinateurs et téléphones ont mis en évidence. 

"Les investigations menées à présent sous l'autorité du magistrat instructeur" doivent notamment permettre de "rechercher si d'autres mineurs ont pu être victimes d'attouchements de la part de ce commandant de police", certains éléments "laissant le craindre". 

Des sanctions anciennes

D'après le procureur, "dès la révélation des faits", il a été "désarmé par sa hiérarchie" et, depuis la fin du mois d'avril, "suspendu administrativement de ses fonctions". 

Mis en examen pour "viols par personne abusant de l'autorité conférée par ses fonctions", "agressions sexuelles", "consultation habituelle de sites pédopornographiques" et "détention d'images pédopornographiques", il risque jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Viol Pornographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants