1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Apologie du terrorisme : un lycéen condamné à trois ans de prison
1 min de lecture

Apologie du terrorisme : un lycéen condamné à trois ans de prison

Le jeune homme avait soutenu publiquement le groupe État islamique sur Twitter et menacé de mort l'imam de Drancy.

Le droit au silence est prévu par l'article 6 de la Convention européenne des droits de l'homme
Le droit au silence est prévu par l'article 6 de la Convention européenne des droits de l'homme
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Christophe Chafcouloff & AFP

Le tribunal correctionnel de Caen a infligé une peine de trois ans d'emprisonnement, dont deux ans ferme, à un lycéen de 18 ans qui avait publié plus de 70 pages de tweets pro-Daesh dans lesquels il affichait son soutien au groupe Etat islamique. Il avait également salué les récents attentats perpétrés à Paris le 13 novembre. "Mon plus beau souvenir du Bataclan, pété de rire", avait ainsi écrit le jeune homme incarcéré depuis le 18 novembre, dans un post accompagné d'une photo. "Fusillade à Paname, mort de rire", "Paris mobilisé contre Daech, lol, ils peuvent rien faire" avait t-il aussi posté.

Je me suis créé un personnage. En réalité, je suis pas du tout comme ça

Le prévenu

La justice lui reprochait également des menaces de mort visant l'imam de Drancy Hassen Chalgoumi, proférées en mai 2015. Le jeune homme, habitant la ville d'Hérouville Saint-Clair près de Caen, avait été présenté à la justice le 19 novembre dernier. Durant l'audience, le jeune homme a multiplié les "regrets", les "excuses", y compris à l'égard de l'imam. "C'était un délire, je le pensais pas du tout", a dit le jeune homme. "Je me suis créé un personnage. En réalité, je suis pas du tout comme ça (...) J'étais accro" à Twitter, a-t-il ajouté. 

La condamnation fait suite à de régulières décisions de justice pour des cas d'apologie du terrorisme. Le 16 novembre dernier, un Marseillais de 23 ans a été condamné à un an de prison ferme pour apologie du terrorisme après avoir mimé un geste d'égorgement en répétant "Allahu Akbar" à trois reprises devant des policiers.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/