1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alpes-Maritimes : quatre écoles vandalisées près de Nice
1 min de lecture

Alpes-Maritimes : quatre écoles vandalisées près de Nice

L'affaire est prise "très au sérieux et la police scientifique a été dépêchée sur les lieux", a indiqué une porte-parole de la police.

Une cour d'école maternelle (illustration)
Une cour d'école maternelle (illustration)
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Deux semaines après le saccage d'une école maternelle à Melun par des mineurs, quatre établissements scolaires ont été découverts vandalisés dans les Alpes-Maritimes ces derniers jours, trois à Nice et une dans la commune limitrophe de Saint-Laurent-du-Var, selon les déclarations d'élus locaux.

La Sûreté départementale des Alpes-Maritimes mène actuellement l'enquête sur des actes de vandalisme survenus dans les trois écoles niçoises, a précisé mardi 18 août une porte-parole de la police, ajoutant que l'affaire est prise "très au sérieux" et que 'la police scientifique a été dépêchée sur les lieux". Il y a huit mois, un groupe de jeunes saccageurs d'écoles, âgés entre 14 et 16 ans, avaient été démantelé, a-t-elle rappelé. Aucun indice ne permet pour l'instant de penser que les nouvelles déprédations ont un lien. 

La surveillance des établissements scolaires en question

L'un des établissements, qui est utilisé en été comme centre aéré, a été vandalisé durant le weekend dernier. Un vestiaire du personnel a été saccagé et du matériel informatique probablement dérobé. Dans une autre école, vide en été, plusieurs classes ainsi que le réfectoire ont été également vandalisés, a précisé le maire de Nice (LR), Christian Estrosi, jugeant ces actes "inqualifiables". Un conseiller municipal d'opposition socialiste en a profité pour attaquer la gestion de la ville, en recensant désormais six écoles saccagées en 2015 à Nice. Sur la base de ce constat, Patrick Allemand réclame l'équipement de toutes les écoles en vidéo-surveillance, en alarmes anti-intrusion et en conciergeries.

Un quatrième saccage d'école a été découvert durant le weekend à Saint-Laurent-du-Var, a aussi rappelé, le député LR et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti. "Face à ce phénomène, l’État doit apporter une réponse ferme, cela passe notamment par un durcissement des sanctions à l’égard de ceux qui s’attaquent à l’École de la République, qui doit rester un sanctuaire préservé de toute violence", a commenté M. Ciotti dans un communiqué.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/