1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alain Soral écope de 6.000 euros d'amende pour provocation à la haine
2 min de lecture

Alain Soral écope de 6.000 euros d'amende pour provocation à la haine

Alain Soral, penseur d'extrême droite, a été condamné pour provocation à la haine à l'égard du journaliste Frédéric Haziza et de la communauté juive.

L'écrivain Alain Soral lors d'une conférence de presse pour la liste "anti-sioniste" conduite par Dieudonné pour les élections européennes, le 4 juin 2009 (archives)
L'écrivain Alain Soral lors d'une conférence de presse pour la liste "anti-sioniste" conduite par Dieudonné pour les élections européennes, le 4 juin 2009 (archives)
Crédit : AFP / BORIS HORVAT
La rédaction numérique de RTL & AFP

Alain Soral, qui a récemment fondé un parti politique avec Dieudonné, a écopé d'une amende de 6.000 euros. Le tribunal l'a condamné ce vendredi 21 novembre pour provocation à "la haine, la discrimination ou la violence" contre Frédéric Haziza, journaliste de la chaîne parlementaire LCP et de Radio J. 

L'avocat d'Alain Soral, Me Lahcène Drici, a précisé que son client allait faire appel. Dans une vidéo diffusée en décembre 2012, Alain Bonnet, dit Soral, décernait le titre du "con du mois" à Frédéric Haziza qui avait refusé de le recevoir pour parler de son dernier livre en lui reprochant "de véhiculer des messages de haine, de violence, de racisme et d'antisémitisme".

Un journaliste issu de la communauté dont on n'a pas le droit de parler

Alain Soral, sur son site Internet

Le tribunal a ordonné que soient supprimés les propos concernant Frédéric Haziza dans cette vidéo. "Si j'ai refusé de recevoir M. Soral, c'est que j'ai été meurtri par ce qui se trouve dans sa littérature et sur son site", avait expliqué Frédéric Haziza à l'audience, se disant victime depuis lors d'un acharnement des "fans" de Soral qui le poursuivent avec "des messages de haine".

Sur son site, Alain Soral avait dépeint Haziza comme "un journaliste issu de la communauté dont on n'a pas le droit de parler qui occupe...oui c'est le mot...il s'agit d'occupation...à peu près la totalité de la super structure idéologique de la France" et qui fait "un boulot de censeur tribaliste".

Des propos qui visent "les juifs dans leur ensemble"

À écouter aussi

Le tribunal a estimé qu'Alain Soral, "mû par sa vindicte personnelle à l'encontre de Frédéric Haziza, (...) passant du particulier au général et radicalisant ses propos, s'est exprimé dans des termes qui, à l'évidence, visent non pas les seuls juifs sionistes, mais bien les juifs dans leur ensemble".

Frédéric Haziza s'est déclaré "satisfait" pour "l'honneur redonné à (son) grand-père" mort à Auschwitz en 1942, à qui Alain Soral a "dénié le fait qu'il ait été déporté".

Dommages et intérêts pour des associations

Alain Soral devra en outre verser 3.000 euros de dommages et intérêts et 2.000 euros pour les frais de justice. Il devra également débourser un euro de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et "J'accuse", ainsi que 1.000 euros à chacun pour les frais de justice. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notif