2 min de lecture Agression

Agression à Gennevilliers : "Je ne vois pas pourquoi je frapperais une fille en jupe", se défend la principale suspecte

REPLAY / RÉACTION - Illham, 19 ans, assure à RTL qu'elle ne s'est pas battue avec une fille pour une question de jupe comme l'accusait la victime.

Stéphane Carpentier RTL Week-end Stéphane Carpentier
>
Agression à Gennevilliers : "Je ne vois pas pourquoi je frapperais une fille en jupe", se défend la principale suspecte Crédit Image : Capture d'écran vidéo Youtube | Crédit Média : Sina Mir / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sina Mir et La rédaction numérique de RTL

L'agression n'avait-elle aucun rapport avec la jupe ? Lundi 18 avril, une adolescente de 16 ans a été rouée de coups par trois autres filles à la sortie du tramway de Gennevilliers. Selon la plainte de la victime et la version rapportée par le maire de la commune, ses agresseuses lui auraient reproché de porter une jupe. Une agression démentie par la principale suspecte aujourd'hui poursuivie pour "violences dans un moyen de transport collectif de voyageur suivie d'une ITT de moins de 8 jours". Elle s'est expliquée à RTL, assurant que l'altercation n'était pas due à la tenue vestimentaire.

"Franchement, ça me fait mal au cœur de voir que je frappe une fille pour une jupe, assure-t-elle. Non... On s'est battues, et encore une fois c'est pas pour la jupe, c'est parti d'une petite d'histoire. Même moi je sors en jupe, je sors en short, ça ne me dérange pas, je vais en soirée... Franchement, je ne vois pas pourquoi je frapperais une fille qui est en jupe !

Elle a mis le premier coup

Illham
Partager la citation

Illham, 19 ans, comparaîtra au tribunal le 17 mai prochain. En attendant, cette animatrice se défend d'avoir porté le premier coup et explique que jamais la jupe n'a été à l'origine de ce qu'elle qualifie de "bagarre" et de "dispute qui a dégénéré".

À lire aussi
Un homme vêtu de noir a boxé un gendarme lors de l'acte 8 des "gilets jaunes", samedi 5 janvier gendamerie
"Gilets jaunes" : les deux gendarmes agressés à Paris témoignent

"Sur la vidéo on ne voit pas le début, elle aussi a été violente, elle a mis le premier coup et de là, on a commencé à se battre."  Elle assure que les gens qui disent qu'elle l'a frappée et qu'elle s'est laissée faire disent faux. "Je n'ai pas que ça à faire de me battre pour un regard ou pour une jupe, c'est bête quoi une bagarre de fille. Moi, au moins je regrette."

Une version corroborée par deux témoins de la scène. Apprenant la perte de conscience de la jeune femme, Illham s'est rendue au commissariat le lendemain des faits où elle a été placée en garde à vue. Elle encourt aujourd’hui jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression Gennevilliers Hauts-de-Seine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782960587
Agression à Gennevilliers : "Je ne vois pas pourquoi je frapperais une fille en jupe", se défend la principale suspecte
Agression à Gennevilliers : "Je ne vois pas pourquoi je frapperais une fille en jupe", se défend la principale suspecte
REPLAY / RÉACTION - Illham, 19 ans, assure à RTL qu'elle ne s'est pas battue avec une fille pour une question de jupe comme l'accusait la victime.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/agression-a-gennevilliers-je-ne-vois-pas-pourquoi-je-frapperais-une-fille-en-jupe-se-defend-la-principale-suspecte-7782960587
2016-04-23 20:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/c-URSTeqV3s7JQv00jWOnQ/330v220-2/online/image/2016/0423/7782956196_une-jeune-femme-a-ete-agressee-par-un-groupe-de-filles-a-gennevilliers.PNG