1 min de lecture Affaire Tapie

Affaire Tapie : "La justice, ce n'est pas un policier", se défend Bernard Tapie

RÉACTION - Face à un rapport d'enquête qui remet en cause le bien-fondé de l'arbitrage qui lui a été favorable, Bernard Tapie affirme que "la justice est passée".

Bernard Tapie au JT de France 2 le 1er juillet 2013.
Bernard Tapie au JT de France 2 le 1er juillet 2013. Crédit : FRED DUFOUR / AFP Archives
Mathieu Delahousse et Marion Dautry

L'homme d'affaire conteste toute remise en cause de l'arbitrage qui lui a été favorable dans l'affaire de la vente d'Adidas. Un rapport de la brigade financière soutient que celui-ci n'est pas justifié.

"La justice, ce n'est pas un policier qui fait un rapport. Ce sont des arguments contradictoires. Là, la justice est passée", a réagit Bernard Tapie. La dernière décision de justice rendue dans cette affaire étant ce fameux arbitrage qui lui a octroyé 405 millions d'euros de dédommagements.

La justice ce n'est pas un policier. Là, la justice est passée.

Bernard Tapie à propos de l'arbitrage sur Adidas
Partager la citation

D'après les enquêteurs, non seulement Bernard Tapie n'aurait pas du tout été mis à l'écart de la vente d'Adidas, racheté par le Crédit Lyonnais, comme il le prétend, mais il aurait également fourni des "informations inexactes" aux juges chargés de l'arbitrage.

"Les faits ayant pu être établis par les investigations ne permettent pas de donner crédit à la thèse de M. Tapie et aux conclusions des arbitres", affirme le rapport rendu le 9 juillet 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Tapie Bernard Tapie Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants