1 min de lecture Faits divers

Affaire Kulik : condamné à 30 ans de prison, Willy Bardon a tenté de se suicider dans le box

Willy Bardon a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour l’enlèvement et la séquestration suivis de la mort d’Elodie Kulik ainsi que de son viol. À l'annonce du verdict, il a tenté de mettre fin à ses jours.

Élodie Kulik
Élodie Kulik Crédit : Facebook
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Un geste désespéré. Après l'annonce de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Somme, Willy Bardon a tenté de mettre fin à ses jours dans le box. À 45 ans, il était jugé depuis le 21 novembre à Amiens. Il a été condamné pour l'enlèvement et la séquestration suivis de la mort d'Élodie Kulik en 2002.

Comme le rapporte 20 minutes, à l’énoncé du verdict le condamnant à trente ans de réclusion criminelle, celui qui encourrait la réclusion criminelle à perpétuité a tenté de mettre fin à ses jours dans le box des accusés en avalant un liquide sous les yeux d’un public, venu nombreux assister à l’audience. Une mise en scène macabre pour une affaire criminelle exceptionnelle. Selon le procureur d'Amiens, pris en charge immédiatement, Willy Bardon serait "en réanimation, dans un état grave".

Après cet événement inattendu en pleine salle d'audience, ses avocats ont assuré ne souhaiter faire "aucune commentaire" sur cette apparente tentative de suicide. "Tout ce que l’on peut dire, c’est que cette décision n’a pas de sens", a confié à 20 Minutes Maître Gabriel Duménil, l’un de ses trois conseils. Selon lui, "on ne peut pas condamner quelqu’un pour viol sans preuve et l’acquitter du meurtre qui l’a accompagné sans plus de preuve".

Maintenant, justice a été rendue à Élodie

Jacky Kulik, père d'Élodie Kulik.
Partager la citation

De son côté, Jacky Kulik, le père de la victime, s'est effondré en larmes à l’annonce du verdict. Après avoir serré ses nombreux soutiens et ses avocats dans ses bras, il a assuré. qu'ils avaient "fait un énorme travail". "Maintenant, justice a été rendue à Élodie. Demain, je vais pouvoir aller sur sa tombe et sur celle de Rose-Marie [sa femme]. Et leur dire que j’ai fait mon travail !", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants