2 min de lecture Justice

Affaire Jacqueline Sauvage : ses trois filles confiantes pour la grâce présidentielle après leur entretien avec François Hollande

REPLAY - Jacqueline Sauvage a été condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent de trois coups de fusils dans le dos.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Affaire Jacqueline Sauvage : ses trois filles retrouvent espoir après un entretien avec François Hollande Crédit Image : Philippe Sterc / Panoramic | Crédit Média : Thomas Prouteau / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau et Elisabeth Fleury

Plus de 400.000 personnes ont signé une pétition de soutien à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari qui l'a battue pendant 47 ans. Le chef de l'État a reçu ses trois filles pendant plus d'une heure vendredi 29 janvier à l'Élysée. Des personnalités politiques de tout bord ainsi que de nombreux artistes ont pris fait et cause en faveur de Jacqueline Sauvage. Sa grâce présidentielle dépend désormais de François Hollande.

Le chef de l'État a décidé de prendre son temps avant de rendre sa décision. À leur sortie de l'Élysée, au micro de RTL, les trois sœurs ont retrouvé espoir. "Tout s'est bien passé avec le président. On lui a dit ce qu'on avait à lui dire. Il a été vraiment à l'écoute. Il a été vraiment sincère dans ses paroles. L'échange qu'on a pu avoir avec lui était vraiment sincère. Quelque part, je sais que cet homme-là a autre chose à faire. Nous avons été étonnées toutes les trois".

À l'issue de l'entretien, le président n'a évidemment pas donné de réponse définitive concernant la demande de grâce de Jacqueline Sauvage. "Par rapport à notre mère, on ne peut pas se prononcer. Il ne nous a pas dit oui, il ne nous a pas dit non. Il nous donnera une réponse très prochainement. 

Ces politiques sont en train de détruire une institution qu'ils devraient défendre.

Philippe Bilger, magistrat honoraire
Partager la citation

Le président a été particulièrement sensible aux circonstances exceptionnelles dans cette affaire, a affirmé Maitre Tomazzini, l'une des avocates de Jacqueline Sauvage. Mais dans ce cas précis, certains comme Philippe Bilger, magistrat honoraire, rappelle que Jacqueline Sauvage a tout de même été condamnée deux fois par des jurys populaires qui lui ont refusé la légitime défense. 

À lire aussi
Vue aérienne de l'Essonne. interpellation
Un Portugais recherché dans son pays pour meurtre interpellé en Essonne

"À chaque fois que j'ai constaté des crimes commis par des femmes battues, elles ont toujours fait l'objet d'une compassion, d'une justice particulière. Je ne vois pas au nom de quoi la pureté d'un processus judiciaire légitime et honorable est dénaturé par des gens qui ne savent pas. Ces politiques sont en train de détruire une institution qu'ils devraient défendre. Je suis persuadé à moins que j'ai une heureuse surprise que François Hollande va céder à cette pression en octroyant la grâce présidentielle.

Depuis son élection, François Hollande a exercé une seule fois son droit de grâce présidentielle. En 2014, il avait permis une libération conditionnelle du plus ancien détenu de France : Philippe El Shennawy.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Jacqueline Sauvage Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants