1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Elisa Pilarski : Brigitte Bardot milite pour sauver le chien Curtis
2 min de lecture

Affaire Elisa Pilarski : Brigitte Bardot milite pour sauver le chien Curtis

Pour l'actrice et militante Brigitte Bardot la culpabilité de Curtis dans la mort d'Élisa Pilarski "est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde".

Elisa Pilarski et le chien de son compagnon, Curtis.
Elisa Pilarski et le chien de son compagnon, Curtis.
Crédit : Capture d'écran Facebook
Marie Gingault
Marie Gingault

Un an après le décès d'Élisa Pilarski, retrouvée morte le 16 novembre 2019 en forêt de Retz, dans l'Aisne, l'enquête a révélé que Curtis, le pitbull de son compagnon que la jeune femme promenait le jour de sa mort, serait à l'origine du décès. 

Une conclusion improbable pour Christophe Ellul, qui réfute catégoriquement cette hypothèse : "Curtis est innocent. Il n'aurait jamais tué Élisa", avait affirmé le compagnon de la jeune femme lors d'une conférence de presse organisée à Bordeaux le 10 novembre dernier. Lors de sa prise de parole, Christophe Ellul a soulevé chaque point du dossier qui lui "pose question" et a dénoncé un dossier à charge. Remettant en cause le rapport d'expertise, le conjoint d'Élisa a promis qu'il démonterait "cette mascarade" pour sa compagne, mais aussi pour Enzo, le petit garçon que portait dans son ventre la victime lorsqu'elle a été tuée.

Christophe Ellul peut désormais compter sur le soutien de Brigitte Bardot et de sa fondation vouée à la protection animale. En effet, "BB", grande militante pour le droit des animaux, a témoigné son soutien au compagnon d'Élisa, en adressant une lettre ouverte à Éric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice. Dans celle-ci, l'actrice fait appel "non pas à l'homme mais au ministre". 

Il serait doublement criminel d’accuser et de condamner à mort un innocent

Brigitte Bardot - Président de la fondation du même nom, vouée à la protection animale.

"Nous avons besoin de connaître la vérité, cette affaire dramatique a encore bien trop de zones d’ombre sur lesquelles il faut faire la lumière", écrit Brigitte Bardot dans sa lettre. Mais avant tout, la militante demande une chose : sauver Curtis de la mort. "La peine de mort a été abolie en France, elle ne doit pas être prononcée à l’encontre de Curtis dont la culpabilité est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde".

À lire aussi

En effet, pour Brigitte Bardot, comme pour Christophe Ellul, cette affaire présente trop de manquements et Curtis représente le coupable parfait pour la justice. "Nous ne saurons peut-être jamais ce qui s’est réellement passé le 16 novembre 2019 en forêt de Retz, mais il serait doublement criminel d’accuser et de condamner à mort un innocent", martèle Brigitte Bardot.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/