1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire des écoutes : l'enquête est suspendue, Sarkozy reste mis en examen
2 min de lecture

Affaire des écoutes : l'enquête est suspendue, Sarkozy reste mis en examen

La justice a suspendu mardi l'enquête pour corruption de Nicolas Sarkozy, l'ex-président reste néanmoins mis en examen.

Cette décision de la cour d'appel de Paris intervient quelques jours après l'officialisation du retour politique de Nicolas Sarkozy (archives).
Cette décision de la cour d'appel de Paris intervient quelques jours après l'officialisation du retour politique de Nicolas Sarkozy (archives).
Crédit : JOEL SAGET / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La cour d'appel de Paris a suspendu mardi l'enquête qui vaut à Nicolas Sarkozy d'être mis en examen pour corruption depuis juillet, soupçonné d'avoir tenté d'obtenir auprès d'un magistrat des informations dans un dossier judiciaire le concernant, a fait savoir une source proche du dossier.

Dans son bras de fer avec les juges d'instruction du pôle financier, cette décision offre un répit à Nicolas Sarkozy, même s'il reste mis en examen. Elle intervient quelques jours après l'officialisation de son retour politique et l'annonce de sa candidature à la présidence de l'UMP.

Un arrêt de plusieurs mois

Dans cette enquête, les  deux juges cherchent à déterminer si Nicolas Sarkozy a tenté, avec son avocat Thierry Herzog, d'obtenir auprès de Gilbert Azibert, haut magistrat de la Cour de cassation, des informations couvertes par le secret sur une procédure le concernant. En échange, l'ex-président aurait promis d'intervenir pour que ce magistrat obtienne un poste de prestige à Monaco.

Nicolas Sarkozy mise en examen et les protagonistes de l'enquête pour trafic d'influence actif.
Nicolas Sarkozy mise en examen et les protagonistes de l'enquête pour trafic d'influence actif.
Crédit : SOH/ABM K. TIAN/S. HUET-TRUPHÈME / AFP

Les juges s'interrogent également sur les conditions dans lesquelles l'ex-président a été informé de son placement sur écoutes par la justice.

Mais après l'ordonnance rendue mardi, elles vont désormais devoir geler leurs investigations le temps que la cour d'appel se prononce sur des requêtes en nullité déposées par l'ex-chef de l'Etat et Maître Herzog. Un coup d'arrêt qui pourrait durer plusieurs mois.

Les mises en examen demeurent

Début juillet Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour "corruption active", "trafic d'influence actif" et "recel de violation du secret professionnel". Thierry Herzog, l'a été pour "violation du secret professionnel et recel de ce délit", "corruption active" et "trafic d'influence actif", et le juge Gilbert Azibert pour "recel de violation du secret professionnel", "trafic d'influence passif" et "corruption passive".

Prise par la présidente de la chambre de l'instruction, l'ordonnance de suspension de l'instruction, n'a pas a être motivée et "n'est pas susceptible de recours". Elle "ne préjuge pas des suites de la procédure" et les mises en examen demeurent, a expliqué cette source proche du dossier.

Les principaux dossiers judiciaires susceptibles de géner l'ancien chef de l'Etat.
Les principaux dossiers judiciaires susceptibles de géner l'ancien chef de l'Etat.
Crédit : ABM/VL/PLD L. SAUBADU/A.BOMMENEL / AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/