1 min de lecture Alexandre Benalla

Affaire Benalla : un deuxième homme, Vincent Crase, placé en garde à vue

Après Alexandre Benalla, c'est au tour de Vincent Crase, un proche de l'intéressé, d'être placé en garde à vue vendredi 20 juillet.

Alexandre Benalla, au côté d'Emmanuel Macron, en mars 2017
Alexandre Benalla, au côté d'Emmanuel Macron, en mars 2017 Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Cécile De Sèze

L'enquête ne fait que commencer et deux hommes sont en garde à vue. Vincent Crase, un gendarme réserviste reconverti dans la sécurité privée qui accompagnait Alexandre Benalla a été placé en garde à vue vendredi 20 juillet dans la matinée, des chefs de violences en réunion par personne chargée d’une mission de service publique et usurpation de fonction, selon le parquet de Paris. 

Sur des vidéos publiées par Le HuffPost, on voit que Vincent Crase faisait partie de la sécurité du candidat Emmanuel Macron pendant la campagne. Selon Le Monde, il s'agit en effet d'un prestataire du service de sécurité de la campagne. Avec Alexandre Benalla, il avait fondé une Fédération française de la sécurité privée en 2016.

Alexandre Benalla est également en garde à vue depuis le 20 juillet des chefs de violences en réunion par personne chargée d'une mission de service public, usurpation de fonctions, port illégal d'insignes réservés à l'autorité publique, complicité de détournement d'images issues d'un système de vidéo protection.

À lire aussi
Alexandre Benalla avait répondu aux questions devant la commission d'enquête du Sénat le 21 janvier 2019 Alexandre Benalla
Alexandre Benalla a obtenu un laissez-passer à l'Assemblée grâce à Benoît Hamon

Ce chargé de mission à l'Élysée a été filmé en train de s'en prendre à des manifestants lors du défilé du 1er mai dernier alors qu'il n'avait pas le droit d'intervenir. Il était seulement censé observer les actions policières pendant l'événement. Il est protégé d'un casque des forces de l'ordre et porte un brassard Police. 

L'Élysée aurait, depuis que la vidéo a été dévoilée par Le Monde jeudi 19 juillet, entamé une procédure de licenciement, pourtant au courant des faits depuis deux mois.

>
Affaire Alexandre Benalla : un collaborateur de Macron filmé en train de frapper un manifestant Durée : |
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Faits divers Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794177561
Affaire Benalla : un deuxième homme, Vincent Crase, placé en garde à vue
Affaire Benalla : un deuxième homme, Vincent Crase, placé en garde à vue
Après Alexandre Benalla, c'est au tour de Vincent Crase, un proche de l'intéressé, d'être placé en garde à vue vendredi 20 juillet.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-benalla-un-deuxieme-homme-vincent-crase-place-en-garde-a-vue-7794177561
2018-07-20 12:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dbpPt2hFodrOoHZ62lLkyw/330v220-2/online/image/2018/0719/7794166229_alexandre-benalla-au-cote-d-emmanuel-macron-en-mars-2017.jpg