1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Accident à Rohan : l'alcoolémie du conducteur et la surcharge du véhicule en cause
1 min de lecture

Accident à Rohan : l'alcoolémie du conducteur et la surcharge du véhicule en cause

Le vice-procureur de la République de Vannes a précisé les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à quatre adolescents dans la nuit de samedi à dimanche, à Rohan, dans le Morbihan.

Accident de la route (photo d'illustration).
Accident de la route (photo d'illustration).
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le garçon de 17 ans, sans permis, qui conduisait la voiture dans laquelle quatre jeunes ont trouvé la mort à Rohan (Morbihan) dans la nuit de samedi à dimanche, avait bu. Le parquet de Vannes a révélé, jeudi 6 août, que son taux d'alcoolémie s'élevait à 0,83 g/l.

Ce jeune homme est toujours hospitalisé et n'a pas encore été entendu par les enquêteurs "car son état psychologique est incompatible avec un placement en garde à vue", a précisé le vice-procureur de la République de Vannes Yann Le Bris. Cinq des jeunes, dont le conducteur, sont encore hospitalisés et n'ont pas encore pu être auditionnés.

Quatre ados dans le coffre

En sortant de soirée le week-end dernier, 14 jeunes de 15 à 17 ans ont pris place à bort d'une voiture cinq places. Trois se trouvaient à l'avant, sept sur la banquette arrière et quatre dans le coffre. Pour des raisons qui restent à déterminer, le véhicule a fait une embardée puis plusieurs tonneaux, faisant quatre morts et blessant les dix autres.

Les enquêteurs cherchent encore à déterminer pourquoi les adolescents sont montés dans la voiture alors qu'ils devaient dormir sur place. "Les auditions ne font pas ressortir de destination", a précisé le vice-procureur. "À la cantonade, ils disent : 'On roule'." Moins de 3 km plus loin, le véhicule fait une "embardée, et après, le conducteur a perdu le contrôle".

À lire aussi

Les obsèques des quatre adolescents ont eu lieu mercredi dans l'émotion, à Rohan, Pontivy et Pleugriffet, où habitaient les victimes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/