1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. 160 mètres de haut, 38 étages... Découvrez le nouveau Palais de Justice de Paris
3 min de lecture

160 mètres de haut, 38 étages... Découvrez le nouveau Palais de Justice de Paris

REPORTAGE - Le Palais de Justice de Paris déménage : fini l'Île de la Cité, le nouveau bâtiment se situe au Nord-Est de la capitale. Visite des locaux en avant-première.

Le nouveau palais de justice de Paris, au nord de la capitale
Le nouveau palais de justice de Paris, au nord de la capitale
Crédit : AFP / Ludovic Marin
160 mètres de haut, 38 étages... Découvrez le nouveau Palais de Justice de Paris
04:03
Cindy Hubert

Pendant des années, il a été le plus grand chantier d'Europe. La construction du nouveau Palais de Justice de Paris touche à sa fin, au Nord de la capitale, près du périphérique. Avec ses 160 mètres, ce nouveau "monument" de 38 étages est désormais le deuxième bâtiment habité le plus haut de Paris, derrière la tour Montparnasse. Visite en avant première.

4.000 personnes sont attendues ici chaque jour. Plus de grands escaliers à gravir, comme dans l'ancien tribunal. L'architecte a tout fait pour casser l'image d'une justice écrasante et inaccessible. Le parvis et la salle des pas perdus sont au même niveau.

Et au fond du hall, une nouveauté : une rangée de guichets où n'importe qui pourra venir demander des renseignements. Là encore, l'idée, explique Jean Michel Hayat, le président du Tribunal de Grande Instance (TGI), c'est d'éviter que les démarches du justiciable ne se transforment en labyrinthe obscure.

"On voudrait également avoir un site internet facilitant les prises de rendez-vous, explique-t-il, c'est-à-dire que sur des sujets tels que l'adoption il faut du temps et donc il faut que le greffier qui va répondre puisse l'accueillir dans un espace confidentiel. C'est une conception totalement nouvelle."

Un déménagement de grande envergure

Le déménagement s'étalera sur plusieurs semaines. Une opération qui donne des sueurs froides en haut lieu : il va falloir transporter 40 km de dossiers et plus de 600.000 scellés.

À lire aussi

Cela faisait plus de 2.000 ans qu'on rendait la Justice à Paris sur l'île de la Cité en plein cœur de la capitale. Pourtant ce si beau Palais n'est plus adapté. Les geôles sont dignes du Moyen Âge et la Justice manque de place depuis des années. Des magistrats sont obligés de travailler dans des soupentes dans des locaux exigus, d'autres comme le parquet national financier se sont carrément exilés ailleurs. 

Le nouveau tribunal aux Batignolles permettra de rassembler en un seul endroit, des services dispersés sur 46 sites différents aujourd'hui

La justice se prépare à organiser un certain nombre de gros procès notamment terroristes dans les années à venir. Ici, deux salles ultra-sécurisées permettront d'accueillir jusqu'à 250 personnes, 1.000 grâce à la retransmission vidéo. L'ancien Palais lui va quand même conserver la Cour de Cassation et la Cour d'appel, Assises comprises.

Haute sécurité

Et les juges ne sont pas les premiers à déménager, puisque les policiers du 36 quai des Orfèvres ont eux aussi déménagé juste à côté. Le nouveau 36 est quasiment collé au nouveau Palais de justice, relié par un souterrain. 

Après les attentats en 2015, c'est toute la sécurité du bâtiment qui a dû être repensée, explique le procureur de la République François Molins. La façade vitrée par exemple a été blindée.

"Je ne veux pas rentrer dans les détails", explique-t-il. "Vous avez des allées de circulation empruntées par les justiciables qui ne croiseront pas celles des professionnels, qui ne croiseront pas celles empruntées par les détenus et les fonctionnaires de police."

Une facture colossale

L'agencement des bureaux n'a pas non plus été laissé au hasard. Un exemple : on trouvera sur le même étage l'antiterrorisme et la section cybercriminalité, pour que les juges travaillent encore plus ensemble. Et dans les salles d'audience civiles, fini le face à face frontal, on a misé sur des tables rondes pour une justice plus apaisée, proche de la médiation. 

Mais tout cela a un prix : plus de 2 milliards d'euros. Une facture colossale puisque ce palais a été construit dans le cadre d'un partenariat public privé. L'État va donc devoir payer un loyer à Bouygues jusqu'en 2044. 

Et puis, autre ombre au tableau : le manque de transports en commun. Les travaux ont pris beaucoup de retard, le métro ne sera pas prêt avant fin 2019. Plus d'un an et demi après les premières audiences.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/