1 min de lecture Faits divers

10 ans de prison pour contrefaçon de grands crus français

Rudy Kurniawan était considéré comme l'un plus grands experts en vin du monde. Il a été condamné à dix ans de prison pour contrefaçon de grands crus français.

Des bouchons qui ont servi de preuves lors du procès de Rudy Kurniawan. (archives)
Des bouchons qui ont servi de preuves lors du procès de Rudy Kurniawan. (archives) Crédit : STAN HONDA / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Rudy Kurniawan, un temps porté aux nues comme l'un des plus grands experts en vins au monde, a été condamné à 10 ans de prison jeudi à New York pour avoir contrefait des grands crus français.

Kurniawan, un Indonésien de 37 ans, a amassé plusieurs dizaines de millions de dollars en revendant comme des grands crus authentiques des mélanges de vins de moindre qualité. "C'était une fraude économique très sérieuse, une manipulation des marchés américain et internationaux", a relevé le juge Richard Berman.

Rudy Kurniawan, qui avait été un temps considéré comme l'un des cinq plus grands experts en vin du monde, a écouté la sentence sans broncher. "Je suis désolé pour ce que j'ai fait", s'est-il contenté de déclarer d'une voix presque inaudible. Les procureurs avaient réclamé entre 11 et 14 ans de prison. Le juge a identifié sept victimes, à qui Kurniawan devra en outre payer près de 28,5 millions de dollars pour réparer les pertes occasionnées. Le prononcé de la peine contre l'ancien négociant en vins, arrêté en mars 2012, avait été reporté à quatre reprises, le temps pour le juge d'identifier toutes les victimes.

Considéré comme l'un des cinq plus grands experts en vin du monde

Lors du procès, l'accusation avait produit une multitude d'éléments accablants contre l'ancien marchand de vins, accusé d'avoir monté chez lui, à Arcadia en Californie, un véritable laboratoire de contrefaçon, avec fausses bouteilles, fausses étiquettes par milliers, cire, tampons, capsules, bouchons, cahiers de notes, et formules de mélange écrites à même des bouteilles. Il mélangeait des vins de moindre qualité et les revendait ensuite comme des grands crus, à prix d'or.

À lire aussi
Des policiers (illustration) faits divers
Isère : une soirée clandestine rassemblant une centaine de personnes interrompue

Surnommé "Dr Conti", en raison de sa passion pour le Romanée-Conti, M. Kurniawan, au passé inconnu, avait construit son ascension fulgurante, en quelques années, sur un excellent palais, une mémoire prodigieuse des vins, et une générosité sans limite pour les collectionneurs et experts qu'il régalait volontiers de ses meilleures bouteilles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Vins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants