1 min de lecture Wikileaks

WikiLeaks : "Il y a là une rupture du pacte de confiance", estime Claude Guéant

REPLAY / INVITÉ RTL - Selon l'ancien ministre de l'Intérieur, "la France doit dire son indignation" après les révélations concernant les écoutes de la NSA.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
WikiLeaks : "Il y a là une rupture du pacte de confiance", estime Claude Guéant Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et La rédaction numérique de RTL

"Une rupture du pacte de confiance". C'est ainsi que Claude Guéant juge les informations concernant les écoutes des présidents français par les États-Unis. Selon les notes de WikiLeaks révélées par Médiapart et Libération, qui se sont procurés les documents confidentiels de la National Security Agency (NSA), les États-Unis auraient mis successivement sur écoute les trois derniers présidents françaisJacques ChiracNicolas Sarkozy et François Hollande pendant près d'une décennie, de 2004 à 2012.

"C'est parfaitement choquant et regrettable", estime Claude Guéant. L'ancien ministre et conseiller de Nicolas Sarkozy considère que ces écoutes américaines sont "déloyales" et attend du gouvernement France qu'il réagisse : "La France doit dire son indignation". Écouté lui aussi, Claude Guéant ne portera toutefois pas plainte. "Ça doit se résoudre diplomatiquement et nos relations ne doivent pas être entachées par ce scandale", explique-t-il.

Selon lui, "il est invraisemblable" que des chefs d'État puissent être écoutés "sans que le président (des États-Unis, ndlr) n'en soit informé". L'ancien préfet attend des Américains qu'ils expriment "des regrets". Et d'estimer que la France n'écoute pas de dirigeants de pays alliés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Wikileaks Espionnage Écoutes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants