1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Une New-Yorkaise filme le harcèlement de rue en caméra cachée
1 min de lecture

Une New-Yorkaise filme le harcèlement de rue en caméra cachée

VIDÉO - Le projet Hollaback contre le harcèlement de rue a filmé une jeune femme marchant dans les rues de New York pendant 10 heures, et a compilé les remarques qu'elle inspire.

Charline Buda
Charline Buda

"Hé ma jolie ! Comment tu vas aujourd'hui ?" C'est ce qu'entend quotidiennement une femme qui marche dans la rue. Le projet américain contre le harcèlement de rue "Hollaback" le démontre dans une vidéo postée ce 28 octobre. On y voit une jeune femme, habillée en jean et t-shirt, qui marche dans les rues de New York, et inspire toutes sortes de remarques de la part d'hommes.

Une personne avec une caméra embarquée dans son sac à dos a marché devant elle pendant dix heures, dans tous les quartiers de New York, et a compilé les remarques entendues sur le passage de la jeune femme dans une vidéo de deux minutes.

Du bonjour aux jurons

Les remarques sont diverses : "Comment vas-tu ?", "Hé ma jolie !", "Tu devrais sourire !", et autres jurons appréciateurs ponctuent son passage. Le visage de la jeune femme se défait de plus en plus. Au milieu de la vidéo, un jeune homme marche silencieusement à ses côtés pendant cinq minutes, sans rien dire. Un autre essaie de faire la conversation : "Pourquoi tu ne me parles pas ? Je suis trop moche pour toi ? Si je te donne mon numéro, tu me parleras ?"

Quelqu'un trouve que tu es jolie ! Tu devrais dire merci, au moins !

Un homme, dans une rue de New York

À la fin de la vidéo, la jeune femme écrit qu'elle a subi plus d'une centaine d'exemples de ce harcèlement de rue, sans compter les clins d’œil et autres sifflets, de la part d'hommes de tous milieux, et renvoie vers le site du projet Hollaback. Il est possible d'y faire un don, pour aider à diminuer le harcèlement de rue en finançant ce genre de vidéos, afin de sensibiliser la population.

À lire aussi

Une vidéo semblable avait fait polémique en 2012. Elle avait été tournée par une étudiante belge pour dénoncer le sexisme dont les femmes sont tous les jours victimes dans la rue.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/