1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Turquie : tirs de gaz lacrymogène contre les manifestants
2 min de lecture

VIDÉO - Turquie : tirs de gaz lacrymogène contre les manifestants

La police turque a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau contre des manifestants qui marquaient, ce samedi à Istanbul et à Ankara, le premier anniversaire des rassemblements antigouvernementaux de juin 2013.

La police turque a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants ce samedi 31 mai à Istanbul.
La police turque a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants ce samedi 31 mai à Istanbul.
Crédit : AFP / GURCAN OZTURK
La rédaction numérique de RTL & AFP

Des heurts ont éclaté ce samedi 31 mai à Istanbul et Ankara, où des centaines de manifestants étaient assiégés par les forces de police. Ces dernières ont utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eux contre les manifestants.

Auparavant, un groupe de contestataires avait allumé des bougies et lâché des pigeons au parc Guven, où un homme de 26 ans, Ethem Sarisuluk, avait été tué d'une balle dans la tête par la police l'année dernière. C'est dans ce petit jardin public qu'est née la vague de contestation ayant pour la première fois fait trembler le régime de Recep Tayyip Erdogan, qui règne sans partage sur son pays depuis 2003.

Erdogan avait averti

Quelque 3,5 millions de Turcs - chiffre officiel de la police - avaient défilé contre l'homme fort de la Turquie pendant les trois premières semaines de juin. Ces manifestations, sévèrement réprimées, avaient fait au moins huit morts et plus de 8.000 blessés.


Quelques heures à peine avant la manifestation à Istanbul à l'appel d'un collectif d'ONG, de syndicats et de membres de la société civile, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait averti que les forces de l'ordre feraient "tout ce qui est nécessaire, de A jusqu'à Z" pour l'empêcher. "Vous ne pourrez pas occuper Taksim comme vous l'avez fait l'an dernier parce que vous devez respecter la loi", avait-il ajouté devant des milliers de partisans.

25.000 policiers mobilisés rien qu'à Istanbul

Outre ses menaces, le Premier ministre avait fustigé ses adversaires : "J'en appelle à mon peuple. Ne vous laissez pas tromper. Ceci n'est pas une campagne écologiste, il n'y a aucune sincérité là dedans".


Les autorités ont mobilisé plus de 25.000 hommes et une cinquantaine de canons à eau à Istanbul pour contrer les manifestants. A la mi-journée, elles ont également fermé le fameux parc Gezi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/