1 min de lecture Theresa May

VIDÉO - Royaume-Uni : Boris Johnson, un nouveau Premier ministre au style atypique

En Angleterre, c'est Boris Johnson qui remplacera Theresa May à la tête des Tories, le Parti conservateur britannique, et qui deviendra Premier ministre.

>
Boris Johnson, nouveau Premier ministre atypique au Royaume-Uni Crédit Image : M6 / Adrien Cadorel | Crédit Média : M6 / Adrien Cadorel | Date :
Adrien Cadorel
Adrien Cadorel édité par Sophie Merle

Comme attendu, c'est bien l'excentrique figure du parti conservateur britannique qui va officiellement prendre ses quartiers au 10 Downing Street au terme du scrutin qui l'a opposé à son concurrent Jeremy Hunt.

Une nouvelle marche franchie par ce quinquagénaire passé par le journalisme avant d'entrer en politique et de conquérir - par deux  fois - la mairie de Londres. Boris Johnson a du sens politique et le sens de la formule. Il succède ainsi à Teresa May et le changement de style promet d'en ébouriffer plus d'un.


Descendant de l'aristocratie britannique, Boris Johnson est connu tant pour ses positions conservatrices que pour ses gaffes. Comme en 2015, lors d'un voyage au Japon, où il plaque sans ménagement un enfant lors d'une démonstration de rugby. Une exubérance devenue un axe de communication parfois mise au service de ses positions pro-Brexit.

Des opposants y compris dans son propre camp

Mais le fantasque "Bojo", comme il est surnommé, cristallise aussi les oppositions et même jusque dans son camp où certains dénoncent son ralliement tardif au Brexit. Un moyen selon eux, de servir d'abord ses ambitions personnelles. Une position qu'il martèle dorénavant quotidiennement. 

À lire aussi
Boris Johnson, le 28 juin 2019 Brexit
Royaume-Uni : Boris Johnson rencontre la reine et devient Premier ministre

Pourtant, voilà le défi de taille qui attend le nouveau Premier Ministre : mettre en œuvre une sortie de l'UE dans un pays toujours aussi divisé sur cette question, trois ans après le référendum. Outre la sortie de l'Union Européenne, Boris Johnson devra également éteindre l'incendie diplomatique né vendredi 19 juillet. Suite à l'arraisonnement  par l'Iran du Stena Impero, un pétrolier battant pavillon Britannique accusé par Téhéran de "non respect du code maritime international".
Une crise dans laquelle le fantasque admirateur de Winston Churchill devra faire état de ses talents de négociateurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Theresa May Angleterre Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants