1 min de lecture Chine

Un navire chinois s'approche "dangereusement" d'un destroyer américan

Un navire américain a été approché par un destroyer chinois qui voulait lui demander de quitter la zone dans laquelle il se trouvait. Les deux pays se sont écharpés par communiqués interposés.

Luyang, destroyer de l'armée chinoise
Luyang, destroyer de l'armée chinoise Crédit : ABIS JULIANNE CROPLEY / AUSTRALIAN DEFENCE / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Accrochage militaire entre les États-Unis et la Chine. Un responsable de l'US Navy a affirmé lundi 1er octobre qu'un navire de guerre chinois s'est approché "dangereusement" d'un destroyer américain lance-missiles en mer de Chine méridionale.

L'USS Decatur effectuait dimanche 30 septembre une "opération pour la liberté de navigation" quand il est passé à moins de 12 milles marins des récifs Gaven et Johnson dans l'archipel des Spratleys, la distance généralement admise comme constitutive de la limite des eaux territoriales d'une masse terrestre.

Selon le porte-parole américain, le destroyer chinois Luyang "s'est approché à moins de 45 yards (41 mètres, ndlr)" du destroyer de la marine américaine de manière "agressive", "dangereuse et non professionnelle", et l'a invité "à quitter la zone". Le bâtiment américain été contraint de "manœuvrer afin d'éviter une collision".

La Chine dénonce le comportement américain

Le ministère de la Défense chinois a répondu dans un communiqué, confirmant que son vaisseau avait transmis au bateau américain entré "sans autorisation" dans la zone "un avertissement" lui demandant de partir

À lire aussi
Huawei a annoncé ses nouveaux smartphones Mate 30 le 19 septembre à Berlin Connecté
Huawei a trouvé une astuce pour lancer ses smartphones Mate 30 sans Google

Et d'ajouter que ce comportement "menace gravement la souveraineté et la sécurité de la Chine, endommage gravement les relations entre la Chine, les États-Unis et leurs armées, et porte gravement atteinte à la paix et la stabilité régionales".

Une zone revendiquée par plusieurs pays

La situation est complexe, car les îles Spratleys dont le navire américain s'est approché, sont revendiquées par la Chine, mais aussi par les Philippines et le Vietnam. Pékin considère comme son territoire national la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, malgré un arbitrage international de 2016 qui lui a donné tort. Différentes parties de la zone sont aussi revendiquées par la Malaisie, Brunei et Taïwan.

L'incident entre les deux pays intervient alors que leurs relations sont particulièrement tendues, Washington et Pékin étant embourbées dans un conflit commercial se jourant à coup de droits de douanes punitifs sur les marchandises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine États-Unis Militaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795011543
Un navire chinois s'approche "dangereusement" d'un destroyer américan
Un navire chinois s'approche "dangereusement" d'un destroyer américan
Un navire américain a été approché par un destroyer chinois qui voulait lui demander de quitter la zone dans laquelle il se trouvait. Les deux pays se sont écharpés par communiqués interposés.
https://www.rtl.fr/actu/international/un-navire-chinois-s-approche-dangereusement-d-un-destroyer-american-7795011543
2018-10-02 15:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/q4_LvWzrTvNAqwnJ0MHrpg/330v220-2/online/image/2018/1002/7795011895_luyang-destroyer-de-l-armee-chinoise.jpg