1 min de lecture Nelson mandela

Un agent de la CIA aurait permis l'arrestation de Nelson Mandela

"Nous avons toujours su que certains pays occidentaux collaboraient avec le régime de l'apartheid", a réagi le porte-parole du parti de Nelson Mandela.

Nelson Mandela (5 juillet 1918 - 5 décembre 2013) était l'ancien président de l'Afrique du Sud. Surnommé "Madiba", il est devenu un symbole de paix et de courage avec sa lutte pacifiste contre l'Apartheid. Il est décédé à l'âge de 95 ans
Nelson Mandela (5 juillet 1918 - 5 décembre 2013) était l'ancien président de l'Afrique du Sud. Surnommé "Madiba", il est devenu un symbole de paix et de courage avec sa lutte pacifiste contre l'Apartheid. Il est décédé à l'âge de 95 ans Crédit : AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

L'histoire paraît tirée d'un roman d’espionnage de John Le Carré. Un ancien agent de la CIA a confié au réalisateur John Irvin avoir joué un rôle central dans l'arrestation en 1962 de Neslon Mandela. D'après le Sunday Times, Donald Rickard, au courant que Mandela avait quitté Johannesburg (Afrique du Sud) pour se rendre à Durban (Est du pays), aurait aussitôt alerté les autorités sud-africaines, permettant ainsi son arrestation. Ancien vice-consule à Durban et agent de la CIA jusqu'en 1978, l'Américain s'est livré en mars dernier au réalisateur britannique, qui travaillait sur son film Mandela's Gun, traitant des derniers mois de liberté de l'icône anti-apartheid.

L'ex-agent, décédé deux mois après les révélations, a tenu à justifier son geste, accusant Nelson Mandela d'être "complètement sous le contrôle de l'Union soviétique". "Il aurait pu provoquer une guerre en Afrique du Sud, les États-Unis aurait dû s'y impliquer à contrecœur et les choses auraient pu mal tourner", a-t-il ajouté. Pour mettre un terme à cette crise latente, Donald Rickard n'a trouvé qu'une seule solution : l'arrestation de Mandela. 

Décédé en 2013, Nelson Mandela dirigeait la branche militaire du Congrès National Africain (ANC), parti anti-apartheid au pouvoir depuis 1994. Condamné en 1962 à la prison et aux travaux forcés à perpétuité, il a été libéré en 1990 et élu président entre 1994 et 1999. L'actuel porte-parole de l'ANC, Zizi Kodwa, a qualifié d'"accusation grave" les allégations de Donald Rickard, tout en affirmant qu'il n'y voyait rien de nouveau. "Nous avons toujours su que certains pays occidentaux collaboraient avec le régime de l'apartheid", a-t-il déclaré. Bien que cet incident ait eu lieu des années auparavant, selon lui, la CIA interférerait toujours dans les affaires politiques de l'Afrique du Sud

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nelson mandela Afrique du Sud CIA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants