1 min de lecture Diplomatie

Turquie : Erdogan veut boycotter l'électronique américain

"S'ils ont des iPhone, il y a des Samsung de l'autre côté", a lancé le président turc lors d'un discours à Ankara. Une annonce qui détériore un peu plus les relations entre les deux pays.

Recep Tayyip Erdogan à Istanbul le 15 juillet 2017 à l'occasion du premier anniversaire du putsch manqué de 2016.
Recep Tayyip Erdogan à Istanbul le 15 juillet 2017 à l'occasion du premier anniversaire du putsch manqué de 2016. Crédit : OZAN KOSE / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

L'escalade de tensions entre la Turquie et les États-Unis se poursuit. Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi 14 août que la Turquie boycotterait les appareils électroniques américains. Une annonce qui met au supplice la livre turque qui semblait toutefois se stabiliser.

"Nous allons appliquer un boycott contre les produits électroniques américains", a lancé Erdogan au cours d'un discours virulent à Ankara. "S'ils ont des iPhone, il y a des Samsung de l'autre côté", a-t-il ajouté.

Les produits Apple sont très utilisés en Turquie, y compris par Erdogan lui-même : lors de la tentative de coup d'État de juillet 2016, il avait lancé un appel à ses partisans via FaceTime, une fonction développée par Apple.

L'appel au boycott de Erdogan a provoqué des réactions mitigées sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes soulignaient qu'avec la chute de la livre, la plupart des Turcs n'auront de toute façon plus les moyens de se procurer un iPhone. La Maison Blanche n'a pas répondu directement aux menaces du président turc, ni aux possibles représailles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Économie Turquie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants