3 min de lecture Turquie

Turquie : ce que l'on sait de l'assassinat de l'ambassadeur russe

ÉCLAIRAGE - Andreï Karlov a été tué par balle par un policier turc, lundi 19 décembre, alors qu'il visitait une exposition d'art.

Andreï Karlov, ambassadeur russe en Turquie, assassiné lundi 19 décembre 2016
Andreï Karlov, ambassadeur russe en Turquie, assassiné lundi 19 décembre 2016 Crédit : Handout / embassy of the Russian federation in Turkey / AFP
RaphaelBossePlatière
Raphaël Bosse-Platière
et Anne-Sophie Blot

Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé, ce lundi 19 décembre, que son ambassadeur en Turquie, Andreï Karlov, a été tué par un policier turc à Ankara. L'homme a dit vouloir venger le drame de la ville d'Alep, en passe de tomber aux mains du régime syrien soutenu par les Russes. Moscou a confirmé cette nouvelle, qu'elle qualifie "d'acte terroriste". Quelques minutes plus tard, les États-Unis ont indiqué qu'ils "condamnent" cet assassinat, sur fond de guerre en Syrie. 

La Turquie a démenti avoir conclu un quelconque "marché" secret avec la Russie concernant l'avenir de la Syrie, en dépit de la coopération croissante entre les deux pays sur ce dossier. Les spéculations vont bon train depuis plusieurs mois sur une éventuelle entente secrète entre les deux pays, alimentée par le silence de la Turquie au moment où la Russie met les bouchées doubles pour aider le régime syrien à reconquérir la ville d'Alep des mains de rebelles. 

Que s'est-il passé ?

Il est 19h05 lundi. Andreï Karlov s'exprime au pupitre à l'occasion d'une exposition photographique dans une galerie d'art de la capitale turque. Soudain, des coups de feu éclatent : le diplomate tressaille sous l'impact des balles, puis s'effondre lourdement. "Allah Akbar!" lance le tireur, identifié par les autorités comme un jeune policier turc, Mevlüt Mert Altintas. D'après la BBC, le tireur aurait crié en brandissant son arme : "N'oubliez pas Alep, n'oubliez pas la Syrie", avant d'ajouter "Dieu est grand", en référence à la deuxième ville de Syrie, marquée par de violents combats entre rebelles et le gouvernement de Bachar al-Assad soutenu par les Russes. 

À lire aussi
Sainte-Sophie à Istanbul, en Turquie istanbul
Turquie : Erdogan veut renommer l'ex-basilique Sainte-Sophie en "mosquée Sainte-Sophie"


Selon le ministre turc de l'Intérieur, Süleyman Soylu, des policiers d'un commissariat voisin se sont immédiatement rendus sur place pour tenter de neutraliser l'assaillant. Ce dernier a été abattu lors d'une fusillade avec des membres des forces d'intervention spéciales. Pour le diplomate russe, il est trop tard : il arrive à l'hôpital Güven à 19h53, où les secouristes tentent en vain de le réanimer. 

Qui est l'auteur de l'attaque ?

Sur une vidéo qui circule sur Twitter ainsi que sur plusieurs images de caméra de surveillance, on peut apercevoir un homme en costume. Âgé de 22 ans, Mevlüt Mert Altintas servait depuis deux ans et demi dans les forces de la police anti-émeute à Ankara. Né le 24 juin 1994 à Söke, dans la province d'Aydin (ouest de la Turquie), il était diplômé de l'académie de police d'Izmir (ouest), a indiqué le ministre turc de l'Intérieur.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si l'homme, armé d'au moins une arme de poing, était en service lundi soir lors de l'exposition ou s'il était parvenu à s'infiltrer dans la cérémonie. Si le mobile de cet acte reste à déterminer, l'assaillant a fait référence à la Syrie et à Alep. Le maire d'Ankara, Melih Gökçek, a estimé sur Twitter que l'assaillant pouvait être lié au réseau du prédicateur Fethullah Gülen, désigné par le gouvernement turc comme l'instigateur du putsch manqué en juillet et bête noire du président Recep Tayyip Erdogan. Dans un communiqué, Fethullah Gülen, qui vit en exil aux États-Unis et dément toute implication dans le putsch raté, s'est dit "choqué et profondément attristé" par l'assassinat de l'ambassadeur russe. 


Selon le quotidien progouvernemental Sabah, le tueur n'était pas en service à ce moment-là, se serait introduit dans la galerie d'art en montrant son badge de police après que son arme eut fait sonner le portique de sécurité. Quelques instants avant l'attaque, des photos le montrent, se tenant derrière l'ambassadeur comme un garde du corps aurait pu le faire.

Qui était l'ambassadeur russe ?

Selon un CV mis en ligne sur le site de l'ambassade russe en Turquie, Andreï Karlov était né en 1954 à Moscou. Il a ensuite commencé sa carrière en 1976. Il a longtemps travaillé en Corée du Nord. Arrivé en juillet 2013 à Ankara, il aura contribué au renforcement des relations entre la Russie et la Turquie, qui s'étaient brutalement dégradées après la destruction d'un avion russe par l'armée turque à l'automne 2015.

Leurs liens se sont toutefois réchauffés ces derniers mois et l'ambassadeur russe a joué dans ce cadre un rôle important, selon les dirigeants turcs qui lui ont rendu hommage. "Il a montré qu'il était un vrai diplomate en période difficile", a déclaré le ministre turc Mevlüt Cavusoglu, qui a regretté le décès d'un "ami". Andreï Karlov était marié, père d'un enfant et parlait couramment l'anglais et le coréen.

Hollande condamne "avec force" l'assassinat

François Hollande a condamné "avec force" l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie, tué par un homme armé qui a évoqué une vengeance pour la ville syrienne d'Alep. "Le président de la République condamne avec force l'assassinat de l'ambassadeur de Russie à Ankara", Andreï Karlov, a déclaré l'Élysée dans un bref communiqué. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Syrie Diplomatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786355666
Turquie : ce que l'on sait de l'assassinat de l'ambassadeur russe
Turquie : ce que l'on sait de l'assassinat de l'ambassadeur russe
ÉCLAIRAGE - Andreï Karlov a été tué par balle par un policier turc, lundi 19 décembre, alors qu'il visitait une exposition d'art.
https://www.rtl.fr/actu/international/turquie-ce-que-l-on-sait-de-l-assassinat-de-l-ambassadeur-russe-7786355666
2016-12-19 18:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QWpp6ywZ1d0aOzircIlgoQ/330v220-2/online/image/2016/1219/7786355856_andrei-karlov-ambassadeur-russe-en-turquie-assassine-lundi-19-decembre-2016.jpg