1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Turquie : au moins 9 morts dans une fusillade entre police et membres présumés de Daesh
1 min de lecture

Turquie : au moins 9 morts dans une fusillade entre police et membres présumés de Daesh

Deux policiers ont été tués lundi 26 octobre par l'explosion d'engins piégés à Diyarbakir, tandis que 7 jihadistes présumés ont été abattus.

Un agent des forces spéciales de la police turque (illustration)
Un agent des forces spéciales de la police turque (illustration)
Crédit : OZAN KOSE / AFP
AFP & Christophe Chafcouloff

Au moins sept membres présumés de Daesh ainsi que deux policiers ont été tués lundi 26 octobre au cours d'une fusillade au coeur de Diyarbakir, la principale ville du sud-est à majorité kurde de Turquie. Selon les services de sécurité turcs, les forces de l'ordre ont pris d'assaut tôt dans la matinée plusieurs habitations d'un quartier de la ville où se sont reclus des jihadistes qui ont ouvert le feu. S'en sont suivis d'intenses échanges de tirs, qui ont repris dans la matinée dans le même quartier. La police soupçonne d'autres jihadistes de s'être retranchés dans la zone.

Interpellations en série après l'attentat d'Ankara

L'agence de presse pro-gouvernementale Anatolie a par ailleurs précisé que les deux policiers ont trouvé la mort lors de l'explosion d'engins piégés disposés autour de l'une des deux habitations encerclées par les forces de sécurité. Les autorités turques ont désigné le groupe État islamique comme le "suspect numéro 1" du double-attentat sanglant perpétré devant la gare d'Ankara, qui a coûté la vie à 102 personnes le 10 octobre dernier.

De nombreuses interpellations de militants jihadistes présumés ont été effectuées depuis deux semaines. Quatre d'entre eux ont été inculpés et écroués pour leur implication dans cet attentat, le plus meurtrier de l'histoire de la Turquie. Les médias turcs ont rapporté ce week-end que la police était à la recherche de quatre personnes soupçonnées d'appartenir à Daesh, dont une ressortissante allemande, soupçonnées d'être entrées de Syrie en Turquie pour y commettre d'autres attentats.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/